Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 20:37

Fuyez nous, ou vous êtes perdus ! Voilà comment j'aurais aussi pu intituler ce billet.

Pourquoi ? Nous avons attrapé le virus. Lequel me direz-vous ? Non, pas la lecture ni Candy Crush, ça c'était perdu depuis longtemps. Non, nous avons attrapé un autre virus. Rien que son nom fait peur : 2048.

Qu'est-ce que 2048 ? Jusqu'en février 2014 c'était une puissance de 2, et même 2 puissance 11 pour être précis. Ca n'intéressait pas grand monde à part les informaticiens.
Et depuis ? Depuis un gars de 19 ans a décidé qu'il serait sympa de faire perdre leur temps, leurs amis et leur vie sociale au plus grand nombre de personnes possible. Du coup il a créé un jeu tout bête, un jeu où on déplace des carrés de couleur dans une grille, et quand deux carrés de même valeur se rencontrent ils fusionnent et prennent une valeur deux fois plus grande. Et pour gagner il faut partir de tuiles à la valeur 2, pour atteindre le Graal : une tuile de valeur 2048 ! Ca a l'air bête ? fastoche ? ennuyeux ? Allez donc le dire aux gens qui ont joué des dizaines de millions de parties à ce jeu.

Il faut l'avouer, j'ai été la première de la famille à succomber. En plus je n'y arrivais pas, et les rares autour de moi qui avaient réussi s'amusaient à crâner sur internet. J'ai feint l'indifférence mais le jeu ne s'y est pas trompé, il m'a eue. Si on rajoute là-dessus le fait qu'un copain, Flamme pour ne pas le citer, nous en a reparlé, histoire de montrer que ce jeu était trop facile pour lui et qu'il gagnait à chaque fois(*). Lux a voulu essayer, comme ça, une fois, par curiosité. Et puis, d'une fois de temps en temps il a fini par m'emprunter mon téléphone, et lorsque j'ai osé gagner, il a fini par l'installer sur son téléphone, parce que quand même il ne fallait pas que je sois la seule à y arriver(**).

Jusque là ça allait, une addiction partagée entre adultes consentants. Oui sauf que forcément ça s'est vu et que Bulle a voulu le tester. On s'est dit que ça n'engageait à rien, et qu'elle allait se lasser, mais non, le pouvoir d'addiction atteint aussi les sizans. La demoiselle a bien compris le principe, s'est prise au jeu et a même réussi à aller assez loin, bien concentrée.

Pour notre défense, on pouvait se dire avec juste un peu de mauvaise foi qu'elle révisait ses doubles, et que c'était une façon de faire ses devoirs pour la rentrée. Non ?

Là-dessus est arrivée... Crème. Jalousie fraternelle aidant, elle a bien évidemment voulu tester. Seulement c'était fait avec le style Crème, à savoir qu'elle regardait à peine l'écran, agitait son doigt dans tous les sens sur en poussant de petits gloussement d'excitation... et ça marchait. Elle a fini par faire plus de 3000 points à sa première partie. Et oui c'est beaucoup, surtout pour une surexcitée aléatoire.

Et le duo de soeurs s'est mis à l'oeuvre :

- Bulle pestant quand sa soeur loupait des trucs évidents, essayant en vain de la calmer parce que là il y avait un truc à faire, mais n'ayant pas le temps de finir sa phrase que sa soeur avait déjà fait trois mouvements entre temps, et perdant un peu patience.

- Crème, finissant par comprendre les règles du jeu en regardant jouer sa soeur et du coup en ayant le temps de se poser des question, agitant le doigt devant un carré rouge en disant "celui-là", parce que bien sûr, à 4 ans 1/2, 16 ou 64 elle ne sait pas le lire :o)

Sous l'excuse que ça faisait réfléchir j'ai même installé le jeu sur notre tablette et laissé les filles se battre pour l'utiliser en me laissant mon téléphone (gnark gnark).

Enfin bref, la seule encore préservée est Plume, pour qui un téléphone portable est une chose qui a deux utilités : être rapporté à son propriétaire pour avoir des félicitations, ou le laisser tomber en chemin. Du coup dans le doute on ne le lui laisse pas toucher, et elle a pour le moment échappé au virus. Je dis pour le moment, parce que la façon frénétique de Crème de jouer pourrait franchement lui plaire et je n'exclus pas que ce soit le sujet d'une de ses prochaines colères(***).

(*) mais bon, il m'a quand-même donné des conseils précieux alors je ne vais pas trop l'enfoncer (quoique, en préparant ce billet j'ai retrouvé ces précieux conseils sur... Wikipedia, et ils ont l'air assez connus)

(**) et d'ailleurs, profitant de mon expérience et de mes conseils avisés, évidemment, il y est arrivé en beauuuuucoup moins de parties que moi.

(***) aussi fréquentes qu'intenses et brèves (heureusement).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Boycocotte 28/05/2014 22:28

Et oui, parce qu'être où (avec un accent) ne pas être (geek), c'est aussi la question.. comme dirait l'élève Hamlet dans Prévert :-)
A part ça, je compatis, c'est vrai que ce jeu est horriblement addictif. J'ai rompu ma propre addiction le jour où (par miracle sûrement) j'ai non seulement gagné mais fait quelque chose comme 38000 points... soit 3 fois plus que mon record antérieur, mais surtout plus que Flamme lui-même, accro s'il en est un (mais qui n'est quand même pas l'auteur de la page Wikipédia au cas où tu en aurais un doute :-)) ). Je me suis dit que c'était bien de s'arrête sur une victoire. Par contre, ça a relancé Flamme qui avait un peu arrêté...
Mini-Flamme a essayé mais préfère CandyCrush ; et TerribleFour n'a (heureusement !!!) jamais essayé. Brrrr... je l'imagine bien jouer "à la Crème" !!

Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives