Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 21:07

Retour d'école avec ma grande. On arrive dans le soleil, elle est sans doute éblouie, et surtout elle regarde ailleurs comme toujours, et entre en contact très rapproché et énergique avec un poteau.
Je me retourne vers elle et là pose la question malheureuse : ``tu n'avais pas vu le poteau ?'' (je devrais m'habituer... les poubelles, les murs, les tables, elle se les prend souvent, mais continue à regarder ailleurs). Je pose donc cette question plutôt rhétorique et là j'entends une réponse fâchée d'un monsieur, à une terrasse de café, apparemment choqué par ma question, que je puisse être assez stupide ou odieuse pour croire que ma fille l'avait fait exprès. ``Bien sûr qu'elle ne l'a pas vu !!!'' Je me suis retenue de lui dire qu'il pouvait se mêler de ses affaires et que j'avais le droit de parler à ma fille. Mais bon comme dirait mon papa : ``à question c.., réponse c..''.

Cette phrase est en effet une de ses classiques (**). Elle a été prononcée il y a des années par un guide qui emmenait un groupe de randonneurs à skis. Une femme (***) tombe et, quand le guide lui demande comment elle va elle répond, (à dire en criant/pleurant) ``j'ai perduuu mon skiiiii''. Le guide : ``Où ça ?'' Elle : ``dans la neiiiiige !''. C'est là qu'il a prononcé sa phrase mythique.

(*) pour la version non censurée, remplacez les deux points de suspension par ``on''.

(**) et loin d'être la pire car les autres sont du genre "Allez file, oxera !", "Attention parce que l'eau bue éclate" "Attention parce que la mousse tâche" ou encore la mémorable et raffinée  "A poil, Tefal !" quand il était l'heure d'aller au bain.

(***) je ne sais pas pourquoi mais c'est toujours une femme qui a le mauvais rôle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala - dans Famille
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives