Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 22:14

Ben oui quoi, y'a pas de raison, si je parle des exploits d'une mère à la ramasse, je peux bien parler de ceux d'un père à la ramasse, non ? Non ? Tant pis, je le fais quand même.

La mère à la ramasse a des gênes du roi Dagobert. Le père à la ramasse ne voulant pas être en reste se dit qu'il va faire mieux, plus théâtral. Les sous-vêtements ? Ça ne se voit pas, ce n'est pas drôle. Lui, c'est un vêtement plus voyant qu'il va mettre à l'envers. Les chaussettes ? Non, pas assez voyant. Les chaussures ? Ca fait mal et il s'en rendrait compte. Le manteau ? Pas top de montrer le contenu de sa poche intérieure et farfouiller dans les poches d'un, manteau fermé et à l'envers relève de la contorsion de cirque. Bon, c'est décidé, le père à la ramasse mettra son pull à l'envers. Bon le pull a beau être très beau et avoir été tricoté avec amour par une femme de goût, les torsades sur l'envers ça le fait moins. Et pour corser un peu le tout le père à la ramasse part au boulot avec son pull à l'envers. Bon il n'y a pas d'étiquette, les fils ont été rentrés avec beaucoup de doigté et les coutures ont été faites en toute discrétion, mais il n'y a pas un collègue qui le lui a fait remarquer. Qui a dit que les chercheurs étaient dans la lune ?

Ca ne vous convainc pas de la ramasse attitude de notre sujet d'étude ? Même pas peur : j'ai mieux. Un soir comme tant d'autres, nous couchons la miss Plume qui s'endort sans trop de soucis. Seulement vers 22h je l'entends crier. Des pleurs pas normaux, elle n'a pas l'air bien. Le père à la ramasse va la chercher et finit par me la donner pour que je lui redonne un petit coup à boire. Je la prends et trouve sa turbulette légèrement humide. Je me dis que je rêve, ou qu'elle a transpiré, ou moi. Il est 22h, elle a été changée il n'y a pas si longtemps et les couches tiennent toute la nuit sans problème d'habitude. Je la recouche. Le lendemain matin je la récupère avec la turbulette trempée. Le pyjama n'est pas mieux, et le body encore pire. Je m'apprête à dire du mal des couches lavables. OK on peut déborder mais à ce point là c'est de l'abus, ça n'a même pas bordé. Je déballe donc la demoiselle et il y a bien une couche lavable, oui... mais il n'y a pas de culotte de protection. En clair il y a la partie absorbante... mais pas la partie étanche !!! Et devinez qui avait changé la couche la veille ? C'est pas môaaaaaaa :o)

Je redescends donc expliquer ma manière de penser au père à la ramasse et lui faire comprendre à quel point c'est inacceptable et que le prochain coup c'est lui qui pataugera le matin.

Et non, les excuses du genre "c'est un homme", comme si ça expliquait tout voire même pire excusait tout ne sont pas acceptées. Le père à la ramasse change tout autant les couches que moi. Il est juste à la ramasse, c'est tout.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala - dans Famille
commenter cet article

commentaires

Aurélie 08/03/2013 10:40

J'ai bien rit aussi, lol.
Alors moi je connais pas les couches lavables ( mais je me demande si numéro bis n'y aura pas droit ;) ) , du coup ca aurait peut être pu m'arriver donc je n'épiloguerais pas, lol.

Blabala 08/03/2013 18:24



oui on compatis facilement à la mésaventure...



Géraldine 05/03/2013 22:25

Ah Ah Ah

je crois que tous les papas ont fait ce coup là l'oubli de la culotte de protec est un grand classique et je connais meme des mamans qui l'ont fait aussi

"mais je comprends pas il est tout le temps mouillé !
vous avez suffisament ajuster la culotte impermeable ?
la quoi ?
ok cherchez pas"

bref
merci j'ai bien rit :)

Blabala 05/03/2013 23:02



Moi aussi, merci :o) "la quoi ?" pffffff :o)



Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives