Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 19:49

Il y a quelques jours, les décideurs de mon boulot ont décidé de lancer une nouvelle liste de diffusion. Le principe ? Une adresse factice. On écrit un mail, il est redirigé vers tous les abonnés. En pratique, c'était une liste pour passer nos annonces, tout ce qui est susceptible d'intéresser les collègues et qui ne passe pas par les tuyaux habituels. Une liste d'expression libre, non modérée. En gros il n'y a pas de personne chargée de lire les mails et les autoriser ou non. On envoie, et ça passe.

Seulement en toute bonne volonté et pour que cette liste serve, ils ont inscrit par défaut tout le monde. Et chez nous tout le monde ça fait 8000 (oui, oui, huit mille) personnes. Bien sûr on nous a expliqué comment nous désabonner si par hasard nous ne voulions pas recevoir ces messages. Oui sauf qu'apparemment(*) cette procédure n'a pas fonctionné, du moins pas au début. 

Du coup des gens, pas très au fait du fonctionnement d'une telle liste, se sont mis à demander leur désabonnement… par mail et… à tout le monde. Et là c'est l'escalade : plein d'autres gens répondent, soit pour se désabonner, soit pour expliquer que ce n'est pas comme cela qu'il faut faire, expliquer gentiment ou s'indigner de voir les messages s'accumuler. Et plus il y a de messages moins les gens les lisent et plus ils demandent leur retrait de la liste… le tout chaque fois à près de 8000 personnes.

Du coup je ne me suis pas désinscrite, et pour pouvoir vous raconter la suite des aventures de la liste, et parce que certains des mails (que j'ai lus !!!) m'ont bien fait rigoler. Je vous en livre quelques extraits.    

Il y a les philosophes :

"Finalement je ne vais pas me désabonner parce que c'est rigolo tous ces messages!"

Les qui n'ont rien compris mais qui ont un peu d'humour      

"Merci de bien vouloir retirer les adresses (et en l'occurrence la mienne) des victimes de ce cyber-cataclysme."

 

Ceux qui n'en peuvent plus et qui craquent

"J'ai oublié mes clés de voiture au bar de $*%@&. Est-ce que quelqu'un ne les aurait pas vues ?... 
 Salut Machin, Truc, Bidule, ..., on se rejoint au RU ?...

ARRETEZ d'envoyer des mails, j'en reçois 10 à la mn."

 

Et ce qui devait arriver est arrivé :

"La liste $*@& lancée hier a été arrêtée ce matin afin de rappeler quelques règles.
[...]
Afin que les personnes qui souhaitent se désabonner puissent le faire en toute quiétude, la liste 
$*@& ne sera réactivée que dans la journée de vendredi. "

Et puis il y en a qui trouvent des "solutions" 

"Moi j'ai noté toutes les adresses des handicapés du désabonnement (les cent sur 136) et je les ai inscrit à la newsletter de tous les sites pornos que j'ai pu trouver."

Il y a enfin ceux de bonne volonté

"Je vous prie de faire preuve d'un peu d'intelligence et de recourir à l'un des moyens non dérangeant pour autrui, cités et recités par nos administrateurs tout au long de ces trois journées d’inondation de nos boîtes mail, et ce afin de vous désabonner sans vous ridiculiser auprès de l'ensemble de vos collègues

On peut juste rajouter que cette liste, que je trouve au demeurant être un net progrès, aura aussi servi à dévoiler les bourriquets de [mon boulot]..."

Une autre solution

"toutes les personnes qui apprécient l'existence de cette liste de diffusion, qui souhaitent que cette liste continue d'exister, et qui ont juste 5 minutes à perdre (le temps d'un café par exemple) pourraient envoyer un mail (qui peut être très court, du genre: moi je ne veux PAS être désabonné(e) de la liste d'expression libre) à quelques-unes des personnes qui nous ont cassé les pieds avec leur demande de désabonnement les derniers jours. Si rien qu'une centaine de personnes acceptait ce petit jeu, cela devrait déjà produire un petit embouteillage dans la boîte de réception de ces esprits obtus qui n'aiment pas recevoir des mails inutiles...."

J'ai arrêté de compter il y a quelques jours et ça faiblit un peu, mais j'ai quand même décompté plus de 130 messages demandant de quitter la liste, et plus de 60 de réaction à ces mails ou d'explications sur comment se désabonner. A la louche ça fait 200, et du coup si on néglige les gens qui ont effectivement réussi à se désabonner, 200 x 8000 cela fait...

1600000 (un million six cent mille) messages diffusés, et ce pour rien. On s'amuse à mon boulot, hein ?

 

(*) je dis ça parce que je n'ai pas testé moi-même. Ca m'aurait peut-être privée de la suite. Entre nous ça aurait été fort dommage

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala - dans Boulot
commenter cet article

commentaires

Synchronie007 21/09/2012 22:24

Moi j'ai testé : on pouvait bien se désabonner (dès le début) en suivant les instructions (je l'ai fait). Il fallait juste attendre une quinzaine de minutes pour que cela soit pris en compte...
Mais vous avez l'air de tellement bien vous amuser que je vais peut-être me réabonner. :-)

Blabala 27/09/2012 11:23



J'ai limite envie de refaire un billet mais ce serait juste pour citer des messages et je ne sais pas si ça plairait à leurs auteurs....



Pôti 21/09/2012 09:26

Ah oui, quand même... impressionnant !(*)
On s'amuse beaucoup, par chez vous...

(*) J'aime beaucoup tes dénombrements...

Blabala 21/09/2012 20:28



;o)



Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives