Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 20:50

A côté de Nancy (enfin quand on me dit à côté en fait ça nous a pris 1h35 de voiture et une fille malade... au bout de 1h25, pas de bol...), il y a la montagne. Nous avons donc fait notre première randonnée à deux familles et quatre enfants (1 an 1/2, 2 ans et deux grandes de 4 ans) dans les Vosges aujourd'hui.

Au programme environ 8km et 400m (*) de dénivelée (à la montée plus pareil à la descente).

Démarrage difficile, nous quittons les voitures après 11h. La matinée se passe bien, et après une petite heure de marche minipuce vient sur mon dos et on peut accélérer pour atteindre un lac et manger à côté.

La descente est difficile pour l'autre "grande" et la pause déjeuner, un peu tardive, est la bienvenue. Jetés de cailloux et de pommes de pins, aucun enfant dans l'eau, et nous repartons.

 

 

L'après-midi s'annonce fatigant et, pour remotiver les troupes et faire passer le temps plus vite on me demande une histoire. Au final j'en ai raconté une (ma fameuse histoire du dragon qui aimait les cacahuètes, que Lucie a au moins entendue 5 fois mais qu'elle aime toujours autant),  inventé deux, et les filles en ont inventé une. Je vous livre ce dont je me souviens :

 

C'est l'histoire de la princesse d'or (dort ? dore ?) et du prince Multirié qui habitent en Italie, à la montagne, dans un grand chalet aux volets bleus et à la porte rose et violette. Ils vivent heureux avec leurs poules au fond du jardin et leur lion dans une cage jusqu'au jour où un dragon arrive (toute ressemblance avec mon histoire est peut-être due au fait qu'elle avait été racontée juste avant) et veut attaquer le château (oui ça doit être un très très grand chalet). C'est le prince qui va combattre le dragon pendant que la princesse "fait son travail de princesse" : elle se repose. Et à part ça ? Elle mange. Il essaie donc d'aller affronter le dragon à dos de poule (**) mais ça ne fonctionne pas. Alors il essaie de monter sur le lion mais le lion est trop grand. Il prend donc un escabeau rangé dans la salle de bains (***), ouvre la cage, essaie de monter sur le lion et ça va bien. Il va donc voir le dragon, lui demande s'il veut bien être sage et gentil. Le dragon dit que oui, il le fait et s'en va. Le prince rentre donc faire la fête chez lui avec la princesse et des amis (dont plein avec des prénoms bizarres que j'ai oubliés, Corinne, Xavier et la princesse multifraisemuremyrtille). Ils mangent, dansent, boivent de l'alcool mais seulement les messieurs puis se mettent sur le sol et chantent très fort tralalalalalalère tralalère. Ensuite ils se reposent, puis prennent leur petit déjeuner et s'habillent. La princesse met un diadème avec un voile, et une robe de princesse .... rose ! Le prince met un pantalon noir et un T-shirt multicolore. Enfin ils s'amourent et ont vingt quinze enfants. Et c'est fini.

 

S'ensuit l'histoire de miniplume le castor et le caillou magique, et enfin, après l'histoire de Kirou le kangourou et Sansfourrure le koala (****), qui vont aux sports d'hiver avec leur classe, les voitures sont en vue. Et plus aucune mention d'une quelconque fatigue ni d'un mal aux jambes... ou ailleurs.

 

Pour ce qui est des plus jeunes, à part qu'un petit jeune homme de même pas deux ans ne voulait pas donner la main et donc se cassait la binette à répétition dans un chemin pas carrossable du tout, et qu'une jeune demoiselle s'est retrouvée coincée sous le bras de son papa et transportée, gesticulante, sur quelques dizaines de mètres (elle refusait et de marcher et d'aller dans le porte bébé), tout s'est super bien passé. Nous avons même rapporté une couche sèche, malgré la sieste et les séances dans le porte-à-dos.

 

Au retour c'était plus calme. Une grande qui a roupillé tout le chemin (et donc pas été malade) et une petite qui m'a presque laissé faire une petite sieste (entre un vol de chapeau, un jeté de tétine et un enlevage de chaussettes (dans tout ça seul le chapeau était le mien)). A l'arrivée notre grande randonneuse était tellement fatiguée ... qu'elle a monté les quatre étages jusque chez nous à pied, non sans me dire en haut "ça me fait mal aux jambes de bouger". Et ça l'étonne ? La petite est entrée en courant dans l'ascenseur... et a oublié de s'arrêter avant le mur. Elle s'est retournée souriante en disant "boum ! :o) a co[g]né l'ascenseur." Y'a encore du boulot !!

 

J'ai encore eu le droit à une démo de danse (mais d'où tire-t-elle cette énergie ?) et puis extinction des feux.

 

(*) valeur modifiée après confirmation de la chef de carte. Je croyais que c'était 200 + 200 mais non.

 

(**) oui bon j'avoue le coup d'essayer de chevaucher des poules sans succès est de moi

 

(***) on sent l'ex parisienne qui a l'habitude d'un petit appartement

 

(****) noms donnés, parmi de nombreux autres, après râlage sur le nombre de personnages dans mon histoire (et donc le nombre de sollicitations de noms) par mon amie Rhalala.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala - dans A voir - à faire
commenter cet article

commentaires

marie thérèse 26/09/2011 07:39


Quelle jolie histoire. J’aurais aimé d’entendre les enfants la raconter et voir leurs yeux. J’admire votre courage pour une telle expédition.


bonjournancy 26/09/2011 09:15



Disons qu'au vu de l'heure nous avons envisagé un raccourci (ou plutôt d'envoyer des adultes chercher les voitures) et finalement comme nous avions deux randonneuses hors pair, elles ont tout
fait à pied.



Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives