Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 20:57

J'aurais pu appeler ce billet "Quand on n'a pas de tête (128 (*))", mais bon si j'appelle tous mes billets pareil c'est moins rigolo. Et puis c'est une référence à une expression un peu crue, reformulée niveau "deux ans 1/2", et ça me plaît.

Scène 1 : jeudi matin, le jour où je me lève à pas d'heure, je me rends compte que je n'ai pas mon pass de transports. Heureusement j'ai une carte 10 voyages, achetée "pour les visiteurs" (**). Je fouille donc tout mon sac : dessins de Bulle, gants, connecteur VGA, plein de papiers de boulot plus ou moins en vrac, parapluie, papier bulle (???), clef USB, mais pas de pass de transports. Lux se charge de la voiture, farfouille entre les sièges, à l'avant ET à l'arrière (***). Je retourne la pièce d'accueil de la crèche où j'avais posé mon manteau le temps de décrotter Crème un soir où j'ai eu une surprise assez désagréable en la récupérant. Pas de pass non plus. Ce matin je me décide donc à passer à l'agence Stan (d'où une discussion avec Bulle : On va à l'agence Stan. "La place Stan' ?" Non. L'agence Stan. "Et c'est quoi ?"...) pour me faire refaire une carte (et découvrir si ici aussi on peut la perdre une fois par an sans frais (****)). Je vais donc voir la dame, elle me demande où je l'ai perdu. Euh là je réponds que je ne sais pas (*****). Elle dit que c'est embêtant. Pourquoi, ils ne refont les pass que des gens qui savent où ils les ont perdus ? C'est quoi le rapport ? Finalement elle sort une boîte pleine de pass perdus, farfouille dedans et ... me sort le mien. Alors non seulement il a été ramassé par une personne honnête, en plus elle l'a rapporté à l'agence, et la cerise sur le gâteau : il y a une lettre qui est en route pour m'avertir qu'ils l'ont retrouvé. Là sur le coup j'étais bluffée.

Scène 2 : peu de temps avant, je me rends compte que j'ai perdu ma carte Vitale (pour les non français c'est le nom de la carte de sécurité sociale. Elle a une puce et permet entre autres de se faire rembourser ses frais médicaux SANS remplir de la paperasse, des feuilles de soins, coller les étiquettes des médicaments à la pharmacie et envoyer le tout avec deux timbres parce que c'est trop lourd. Pour une flemmasse c'est très important). En plus c'était un jour où j'allais au centre mutualiste, où justement on ne paie rien si on a la carte. Premier coup de bol, la dame me dit que, pour cette fois, elle va faire je ne sais quoi sur son ordi, et que du coup ça va passer sans que j'avance les sous. Mais que surtout, surtout, si je retrouve ma carte en arrivant dans le cabinet je ne la présente pas au médecin, sinon c'est le bazar. Je fouille donc mon sac (papier bulle, gants, plein de feuilles en vrac et plus ou moins chiffonnées, ...) et mon portefeuille (timbres, cartes de visites, une masse de tickets de carte bleue qui s'entassent depuis la dernière fois que j'ai fait mes comptes, 3 cartes d'identité (dont une valable 10 ans avec dessus la bouille d'une Crème de 1 mois 1/2 ... très ressemblant donc), reste de tickets de métro, super utiles par ici). Pas de carte Vitale. Je repousse les démarches pour la refaire (il paraît que ça prend trois plombes) en espérant un miracle. Je vais faire des analyses hier et, à tout hasard, leur dis que j'ai perdu ma carte et leur demande si ce ne serait pas chez eux.

La dame me regarde et dit que si, justement, ils ont ma carte. Ils l'ont gardée depuis la dernière fois.

... D'ailleurs ils m'ont appelée pour me le dire.

... Et même que j'ai répondu au téléphone.

... Et même que j'ai dit que je passerais le lundi suivant. Et du coup tous les lundis depuis un mois elle s'attend à me voir passer récupérer ma carte

Et là, d'un coup, ces informations réveillent un tout petit coin de mémoire qui vous dit que oui, la dame a entièrement raison, et on se dit qu'on ne mérite vraiment pas le bol qu'on a. Et accessoirement on se sent franchement gourde (******).

(*) au moins !

(**) qui au final n'utilisent pas tant de voyages en transports que ça vu qu'en tant qu'amis indignes on les fait marcher un peu partout.

(***) ben oui je m'assois un peu partout histoire de compliquer les choses.

(****) parce qu'à Paris ça marche, j'ai testé pour vous.

(*****) sans vouloir l'offenser si je le savais je ne l'aurais pas perdu !!!

(******) non sans raison d'ailleurs !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala - dans Administratif
commenter cet article

commentaires

Yttreza 12/03/2012 23:33

Oui, c'est bien celui de ton médecin ;)

Blabala 13/03/2012 00:10



C'est sûrement pour ça qu'elle m'a dit qu'elle le faisait de manière exceptionnelle, et que "la prochaine fois" je devrais avancer les frais.



Yttreza 11/03/2012 22:17

Pour info même si tu t'en moques, elle a fait une télétransmission non sécurisée. Pour faire une télétransmission sécurisée il faut la carte vitale du patient et la CPS du praticien (carte
professionnelle de santé). En l'absence de l'une ou de l'autre des deux cartes (souvent c'est quand même la CV qui manque) on peut faire une télétransmission mais il faut envoyer en double des
feuilles de soin par courrier à la sécu.

Pour ton information aussi même si tu t'en tapes toujours :-) il ne faut pas dépasser un certain pourcentage de télé non sécurisées par an sinon on nous supprime notre aide à la télétrans. De plus,
ce pourcentage diminue d'année en année pour nous forcer/inciter à faire de la sécurisée.

C'est bon tu peux bailler maintenant ;)

Blabala 12/03/2012 20:24



Ben je me coucherai moins bête. Mais comme j'ai retrouvé ma carte je n'ai pas trop entammé mon quota de sécurisé (à moins que ce ne soit celui de mon médecin...).


 



Flamme 10/03/2012 22:18

Là, vraiment, chapeau bas. Moi qui me croyait grand maître dans l'ordre du pas de tête, je me dois de te laisser la première place, du moins jusqu'à un potentiel futur exploit.

Blabala 10/03/2012 23:11



... futur exploit que je compte sur toi pour me raconter à l'occasion., histoire que je compatisse, ou que je me paie ta tête, au choix ;o)



Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives