Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 22:50

Après deux jours à plus d'une heure trente de route de chez nous, sachant qu'on me prédit un accouchement express, me voilà en route pour rentrer à la maison. Mais bon, je ne suis pas totalement inconsciente, tout avait été prévu :

 

- Super Bopa est au courant qu'à la moindre contraction douloureuse il me ramène illico en voiture à Nancy et ce quelle que soit l'heure du jour et surtout de la nuit.

- je transporte avec moi non seulement le peu d'habits de rechange dont j'ai besoin, mais également tout ce qu'il faut pour débarquer dans une maternité : une tenue de nouveau-né, mon dossier médical, toute la paperasse genre livret de famille, pièce d'identité et carte vitale, mais encore le truc indispensable pour une parturiente(*) : le vaporisateur d'eau(**) et les trucs demandés à une jeune maman : vêtements confortables(***), compatible avec l'allaitement pour celles qui le souhaitent et, dernière chose mais non la moindre : les fameux slip filet, qui transforment instantanément une femme fatiguée et bourrée d'hormones post grossesse en un rôti du plus bel effet.

- de plus la sage femme qui m'a vue la semaine dernière en me disant que je n'avais aucun signe d'accouchement imminent mais que vue la configuration, quand ça commencerait ça risquait d'aller vite ( après m'avoir entendue plaider pour le repos que je gagnerais en laissant les filles chez leurs grands parents au lieu de garder deux demoiselles gesticulantes pendant une semaine non stop) n'a pas jugé utile de me dissuader du voyage mais en souriant m'a fait la liste des maternités sur le chemin du retour, au cas où je n'aurais pas le temps de rentrer. Ambiance...

- Super Boma quant à elle signait tout de suite pour un accouchement rapide et chez elle(****) mais par contre uniquement si je n'avais pas le temps de partir en voiture, sinon elle loupait tout et ça l'intéressait moins.

- et enfin j'avais fait un contrat avec mamzelle poisson sur le fait qu'il lui était interdit de naître avant mercredi 12h, heure à laquelle je serais revenue à Nancy. Comme elle n'a pas protesté j'ai considéré qu'elle approuvait la chose.

 

Me voilà donc en route pour Nancy, à attendre un train dans une petite gare luxembourgeoise sans panneaux d'affichage, ni lumineux ni à accrocher manuellement. Mon sac entre mes jambes et ma banane offerte par Super-Boma à côté de moi. Avant de monter dans le train je vérifie bien auprès d'une passagère qu'il va là où je veux, mais elle me renvoie la question en me demandant s'il va à telle gare que je ne connais pas. Je demande à une autre dame qui me dit que non il ne va pas à Nancy mais à Metz, changement obligatoire pour cause de travaux. Bon. Aucun problème sauf que mon contrat avec mamzelle poisson expire à midi et que là je serai dans le train à midi. Espérons qu'elle ne soit pas trop pointillleuse sur les horaires.

 

Je descends donc à Metz, me rends compte que j'ai abandonné ma banane sur le banc de la salle d'attente et entreprends de me trouver à manger pour survivre jusqu'à mon arrivée. Je vais chez un vendeur de sandwichs mais entre les crudités (perdu : toxo) et la charcuterie (perdu : listeria) il reste les paninis, cuits, (perdu : ils n'en font pas aujourd'hui) et autres quiches mais qui ne sont pas vendues en menu. Heureusement il y a un mini supermarché qui vend des fromages pasteurisés, compotes et autre demi-baguettes.

 

Il me reste juste à aller prendre mon train, sans me tromper de voie car mon quai laisse le choix entre deux trains : un pour Nancy et un autre pour ...?

 

Moscou !

 

Si si si, je savais que vous douteriez, alors j'ai pris une photo. Le seul hic c'est que ce train pour Moscou existe et est affiché, mais qu'il est interdit de monter dedans. Metz-Moscou ça fait un peu cher pour transporter un train vide, mais bon, les voies des chemins de fer sont impénétrables(*****).

 

moscou-copie-1.JPG

 

Une heure plus tard, juste le temps de manger et de taper ce billet dans le train, j'ai retrouvé mon canapé sans plus d'aventures aventureuses.

 

(*) nom très poétique donné à une femme rougeaude et soufflante, bref, une femme en train d'accoucher

(**) oui parce que non contentes d'en baver quelque peu pendant quelques heures, on nous interdit de manger et de boire.

(***) i.e. pas frocément de grossesse histoire de se dire que oui notre statut a changé, mais pas ceux d'avant non plus parce qu'on n'y rentre pas notre ventre mou et gonflé euh... pas tout à fait revenu à la normale.

(****) sans aucune compassion pour son propre fils qui, accessoirement, n'aurait pas le temps de venir voir et aider à naître sa fille

(*****) enfin si en général on peut y pénétrer, mais on risque de se faire écraser par un train, et donc il vaut mieux éviter de toutes façons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala - dans Vacances
commenter cet article

commentaires

Synchronie 12/07/2012 13:42

J'ai vu ce train (pour Moscou) au départ de Paris. Enfin, plus précisément, je l'ai vu sur le panneau d'affichage. J'ai essayé de le réserver sur le site de la SNCF mais curieusement, je ne l'ai
pas trouvé, ni sur le site de la DB (pas de train direct). Je crois qu'une enquête s'impose... ;-)

Blabala 12/07/2012 19:26



Je te fais confiance pour l'enquête ;o)



Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives