Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 21:53

Encore un vieux billet, écrit quand miss Plume était bien plus petite, quand j'étais à la maison en journée, bref, une autre vie.

 

Comment se taper la honte dès le matin ?

C'est très simple et très efficace : il suffit de répondre à la factrice en chemise de nuit, courte ET pas sexy(*) à 11h passées le matin. 

Tout ça pour quoi ? Tout ça pour s'entendre dire que notre colis là qui vient d'arriver, on est sensé aller le chercher à la porte principale, celle qui donne sur la rue, et pas juste ouvrir via l'interphone et laisser la factrice faire le chemin elle-même. Oui bon en théorie, restriction d'effectifs tout ça tout ça, elle a d'autres choses à faire que de monter chez tous les gens ou de visiter les cours intérieures, surtout s'il y a des chiens. Oui mais en pratique on est toujours en chemise de nuit, en plus mal boutonnée vu qu'on a débranché une Plume à l'arrache. Parce que bien sûr si on n'est pas habillée à 11h ce n'est pas parce qu'on se la coule douce devant la télévision, noooon. C'est parce qu'on a pas eu le temps de prendre sa douche parce qu'une certaine Plume ne nous a pas laissé plus de 5mn de libre, et qu'une lessive qui fermente dans la machine c'est prioritaire sur son hygiène personnelle(**).

Pour le même prix on a le droit aux explications du matin : l'étiquette en papier qu'on a mise le jour de notre emménagement pour ne pas louper du courrier(***), eh bien ça ne va pas du tout. L'encre va s'effacer, sa remplaçante ne nous connaîtra pas, on va louper du courrier, bref ce n'est paaaas bien. 

On en profite pour lui dire que justement on a loupé une facture de la mairie, est-ce une histoire de "bis" qui ne figure pas à côté de la boîte aux lettres ? Non, point du tout. Si on risque d'être saisi à tout moment pour non paiement d'une facture de cantine c'est parce que les gens de la mairie nous ont écrit à notre nouvelle adresse avant le déménagement. Merci la mairie !

 

Je dis au revoir, merci et me remets à allaiter, quand on toque à la fenêtre. Re débranchage de mamzelle Plume qui a intérêt à être de bonne composition, tentative de rhabillage, et c'est toujours la factrice. Elle me montre une lettre et me demande si c'est chez nous. Je lui réponds que non, deux noms sur la boîte ça nous suffit, mais que c'est sûrement le nouveau voisin qui vient d'acheter.  Perdu, il n'a pas son nom sur la boîte, j'ai beau dire le courrier repart. Dommage.

 

Je me re-remets donc à allaiter et on re-toque. Là ça commence à bien faire. Du coup je ne me rhabille même plus mais mets juste Plume en cache décolleté pour savoir ce que la factrice peut bien encore me vouloir. Mais non, ce n'est pas elle. Elle sonne toujours deux fois, pas trois. En fait c'est un monsieur qui me dit venir pour l'élagage, comme si j'étais sensée être au courant.

 

En gros la factrice a laissé la porte ouverte et le gars en a profité pour entrer. La bonne nouvelle c'est qu'il n'est ni trop insistant ni menaçant, je ne vois pas ce que j'aurais bien pu faire avec un bébé dans les bras et un sein presque à l'air. Il m'a quand même demandé si des gens habitaient à côté. Un petit repérage en vue de prochaines visites ? Personnellement ça ne me plait pas du tout.

 

Bon avec les cinq mois de recul de retard de billet(*v) nous n'avons pas reçu de visite nocturne et non souhaitée, donc bon. Peut-être était-il honnête au final ?

 

(*) si si, c'est possible !

(**) super les choix cornéliens à faire dès le matin. Bon après quelques jours sans douche je crois que les priorités s'inverseraient tout de même.

(***) en se disant que c'était provisoire mais qui est là depuis plusieurs semaines

(*v) la première ébauche de celui-ci datait du 7 septembre 2012

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 09:17

Vendredi soir. Les filles sont couchées. Pendant que Lux attaque la vaisselle, j'entreprends de baigner Plume. Oui seulement l'eau n'atteint pas la température requise. Je demande donc à Lux s'il tire toujours de l'eau et me fait concurrence mais non. Une visite à la chaudière plus tard et le verdict tombe. Elle est en panne. Encore !

Oui parce que dans un billet que je n'ai pas fini d'écrire j'ai failli raconter qu'elle était déjà tombée en panne. Elle a 4 ans cette chaudière et était déjà tombée en panne l'an dernier du temps des anciens proprios. Pour une bonne marque de chaudière une espérance de vie des pièces de moins de 3 ans c'est un peu abusé. Et là ça recommence. 

Mauvaise nouvelle nous sommes vendredi soir et les bureaux du chauffagiste ne sont ouverts que les matins… en semaine. Mauvaise nouvelle encore ça tombe un w-e où nous sommes 10 à la maison dont 7 enfants. Eh oui on essaie de battre des records. Samedi matin je passe donc deux coups de fils, un au répondeur du chauffagiste et un à nos invités en leur disant de prendre une douche avant de partir de chez eux. Sympa.

Oui sauf que nous les locaux nous ne pouvons pas prendre une douche avant de venir. Plume reprend donc un bain à la bouilloire(**), et c'est là qu'on se félicite encore une fois d'avoir acheté une Shantala, ces petites baignoires où le bébé est quasi assis et qui ne nécessitent que peu d'eau. Ça fait toujours une baignoire de moins.

Samedi matin. Bon c'est pas tout ça mais il va falloir que je me lave. Je reproduis le même principe mais avec une plus grande baignoire et une bouilloire de plus. Oui sauf que deux bouilloires, même pour un fond de baignoire, c'est trop peu. Me voilà donc assise dans quelques cm d'eau avec mon gobelet en train de me rincer et de me demander pourquoi j'ai mis autant de gel douche, en me caillant à chaque versage.

Ce matin rebelotte, mais en plus il faut que je me lave les cheveux. Je change donc de stratégie : je le fais en deux étapes. La première consiste à faire un bain comme pour Plume, dans la Shantala donc, et à m'y plonger la tête pour laver les cheveux. Comme les tortures de gens la tête plongée dans la cuvette mais avec de l'eau plus propre, plus chaude, et avec le droit de respirer quand je veux. Bon le rinçage par contre c'est moins ça : l'eau se charge en shampooing et malgré mes tentatives d'écoper la mousse en surface je ne suis pas sûre que mes cheveux soient très bien rincés. Mais bon ça ira pour cette fois. La deuxième consiste à mettre deux bouilloires, toujours dans la Shantala(***), de compléter par de l'eau froide, de m'asseoir dans une baignoire vide et de me laver "à l'ancienne". Vu que j'ai choisi la température de l'eau et qu'à coup de verres j'ai de l'eau pour un certain temps, je me surprends à chanter dans mon "bain" en écoutant France Bleu(*v). En plus c'est super écolo. J'ai donc utilisé 4,5 litres d'eau bouillante, et disons un peu plus pour compléter, ce qui fait une douche, cheveux compris, à environ 10 litres d'eau. Voilà une idée qu'elle est bonne pour sauver la planète. Mais je doute de l'enthousiasme des filles si je leur propose ça, elles qui n'ont(v) pas pris de douche complète depuis la panne.

Bon la bonne nouvelle c'est qu'il a fait plus de 20 degrés ce week-end mais cet hiver par moins quinze, si ça tombe en panne un samedi, on fait comment pour survivre jusqu'au lundi ? J'en connais qui vont aller acheter un petit radiateur électrique en attendant, histoire de ne pas passer notre vie à squatter chez Rhalala à la moindre panne.

(*) référence à un western de Sergio Leone. Eh non je ne recule devant rien.

(**) attention, cette pratique est réservée aux utilisateurs expérimentés et non maladroits. Il ne faut pas avoir le bébé à proximité quand on verse l'eau bouillante. Il faut bien vérifier la température avant de mettre le bébé dans le bain, et en aucun cas croire que le bébé va entrer dans la bouilloire. On ne fait pas du nettoyage à la vapeur non plus, n'en déplaise aux réalisateurs de télé achat.

(***) ils devraient mettre "multi usages" sur la pub, ça sert à tout !

(*v) entre deux moments de haute information où l'on parle de voiture en panne ou de portes de meubles de cuisine à vendre. Le tout assise sans eau avec une baignoire devant moi et en me versant des verres d'eau. Ambiance !!!

(v) à leur grande joie

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 08:40

Il y a des jours un peu moins calmes que d'autres. Des jours où en plus de faire garde d'enfant on fait garde malade d'une pauvre Bulle qui a attrapé un truc qui lui a détraqué les intestins. Où la demoiselle, sans se plaindre, rend tous les repas qu'elle a fait depuis 3 semaines, se recouche, boit, se relève, se recouche et finit par s'endormir. Où la seule sortie du jour(*) consiste à aller chercher la petite soeur à l'école et où mademoiselle Bulle est malade en chemin, deux fois, mais s'applique à se pencher en avant pour ne pas en mettre sur ses habits ni sur ses chaussures. Où elle reste devant la boulangerie parce qu'être malade sur le trottoir c'est pas top mais dans une boulangerie c'est encore moins top. Enfin bref une journée où j'ai une malade qui me fait me laver les mains une bonne cent cinquantaine de fois(**) mais une malade sage comme une image. Ma Bulle quoi.

Une journée ou pour faire bonne mesure Crème se revendique malade aussi. Ben oui quoi, si ça permet de rester à la maison(***). Elle se plaint donc de l'oreille mais en tant que mère indigne qui de plus ne peut pas déplacer la grande pour emmener la moyenne chez le doc je l'envoie à l'école, en prévenant sa maîtresse de m'appeler au cas où. Bilan le soir la maîtresse m'a dit qu'elle disait une fois sur deux avoir mal, et sans grande conviction. Et le soir ? Elle n'a plus parlé de son oreille mais de son ventre(*v), et quand je lui ai demandé si elle avait mal ailleurs elle a réfléchi longuement puis cité… sa jambe ! Ma Crème quoi.

Et pour bien continuer la journée c'est soirée escalade. non, on ne fixe pas des prises sur les murs de la maison, c'est juste que Lux rentre le jeudi après que les grandes sont couchées. Du coup il faut enchaîner sur la soirée, repas et couchage. Bien sûr c'était repas différencié : riz(v) pour Bulle et repas normal pour Crème… qui du coup voulait du riz blanc comme sa soeur. Et pour le couchage une bonne crise de colère(v*) d'un quart d'heure de Crème qui ne voulait pas se déshabiller seule et se débattait en tentant d'enlever son pyjama quand j'ai finalement décidé qu'il fallait que je le fasse moi-même.

Enfin bref une journée comme il en existe tant d'autres quand on n'a des enfants. D'ailleurs que même on n'a pas à se plaindre, si on ne se sentait pas d'assumer on n'avait qu'à pas faire d'enfants, et encore moins trois !!! Tiens d'ailleurs, et Plume ? Eh bien après une nuit où elle avait essayé de nous faire faire la fête avec elle la demoiselle a hiberné. Le matin dans son couffin, sans manger entre 7h30 et midi, et le soir dans le porte bébé en roupillant pendant que je tentais d'habiller une Crème hurlante.

Enfin bref de ces journées où on est bien content de s'effondrer sur le canapé une fois les filles couchées puis de se traîner jusqu'à son lit pour dor-mir. Oui sauf qu'en pleine nuit je suis réveillée par du bruit. Le réveil me dit qu'il est 2h du mat'. Ce n'est pas normal. Je pense à une Crème qui va faire un tour aux toilettes ou plus probablement à une Bulle qui fait une rechute mais pas du tout. Le bruit vient de dehors. En fait on dirait que quelqu'un tape à notre porte. Bon c'est surprenant parce qu'il faut sonner pour franchir la grille avant d'atteindre la porte et là il y a du monde dans notre jardin. J'ouvre les volets et me retrouve au dessus de… 3 ou 4 pompiers(v**) tout équipés, qui ont vu qu'apparemment tout allait bien chez nous. ils cherchaient une certaine Samia qui à ma connaissance n'habite pas à notre adresse dans aucun des apparts. Du coup ils étaient avec leurs lampes torches à explorer les jardins et toquer chez les gens, me demandant si je connaissais les voisins et moi leur répondant que non là il n'y avait personne, que les gens n'avaient pas encore emménagé etc. Après quelques explications et des excuses de leur part, j'ai refermé le volet et suis retournée me coucher. Les filles n'ont pas bronché et rien entendu. Une bonne chose de ne pas avoir de sonnette à la porte. Je n'ose même pas imaginer le réveil des filles déphasées, avec Crème qui, comme elle l'a déjà fait, croit que c'est le matin et, les yeux dans le pâté, enfile ses chaussons pour affronter une nouvelle journée.

Et Lux ? Il ne serait pas un bon détecteur de cambrioleurs. Il a été réveillé oui, mais par moi qui lui ai dit qu'il y avait du bruit en bas de gens qui toquaient à la porte(v***). Il est presque descendu puis remonté vu que j'avais ouvert le volet, et dans son demi sommeil il se demandait vraiment pourquoi je parlais si gentiment à des gens qui nous réveillaient au beau milieu de la nuit.

Et ce matin ? Réveil de Plume à 5h du mat', comme d'hab, mais elle se rendort difficilement et finit sur mon ventre. Ses deux grandes soeurs ont une pêche d'enfer, plus mal nulle part et partent joyeusement et à l'heure pour l'école. Quant à moi je suis en train de me dire que je suis une andouille et que je devrais être sous ma couette à l'heure qu'il est. Mais bon on ne se refait pas. Priorité à l'information ! ;o) 

Pour conclure je dirai que les faux numéros (d'adresse) à 2h du mat' ce n'est pas drôle, et que j'espère que soit les petits malins ayant appelé les pompiers seront punis soit que la fameuse Samia a reçu les soins dont elle avait besoin.

(*) un rdv médical ayant été annulé pour cause d'enfant malade, sur le coup ça tombait bien, moi aussi j'ai un enfant malade

(**) oui j'exagère un peu ok ok

(***) et encore, si elle avait su que sa soeur a regardé un dessin animé en entier ça aurait été terrrrible

(*v) tout ça pour essayer d'avoir du Smecta comme sa soeur, nous avons une smectavore

(v) avec un peu de gruyère rapé histoire d'éviter la déprime

(v*) de Crème, car ce n'est pas avec un demi bol de riz depuis la veille que Bulle aurait tenu un quart d'heure

(v**) oui pour les détails il faudra repasser. Il était 2 heures du matin !!!

(v***) oui parce que "pour l'égalité des sexes" ou pas, c'est plutôt le monsieur de 1m80 que j'envoie rencontrer les visiteurs de la nuit

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 09:41

Oui je sais je cite une marque mais :

1) je ne suis pas à la télé où on n'a pas le droit (d'ailleurs c'est quoi la règle ?)

2) personne ne m'a payé, en sous ou en avantages en nature pour faire cet article

3) le titre comme d'hab est n'importe quoi

4) et puis d'abord avant de râler vous pourriez lire la suite tout de même

5) je vais récidiver bientôt car j'ai encore un billet sur une marque à écrire

6) mais revenons à nos moutons

 

Imaginez la scène : 

On est dimanche après-midi, vous avez 4 invités à la maison, vous venez de débarrasser la table et de charger le lave-vaisselle, vous le lancez mais… rien. Oui le bouton marche/arrêt fonctionne, mais c'est bien le seul !!! Pas possible de changer de programme, de lancer le programme par défaut, de faire une procédure d'annulation, rien. Comme c'est dimanche et comme vous êtes optimistes vous essayez de lire le mode d'emploi. Enfin bien sûr pour ça il faut le retrouver. Où ça ? Sur le haut du meuble de l'ordinateur. Oui sauf que depuis vous l'avez démonté, le fameux haut du meuble, et posé les papiers… quelque part. Mais bon après un peu de fouilles archéologiques dans une pile de papiers vous retrouver le résumé du mode d'emploi… en polonais. Puis en russe. Puis en italien. Puis en français. Et là vous constatez qu'il n'y a pas assez d'infos dans ce résumé, donc vous reprenez votre pelle et continuez les fouilles. Yess !!!! C'est le mode d'emploi !!! Oui mais il est en russe. Puis en polonais. Puis en italien. Et enfin en français.

Un peu de lecture plus tard vous re-regardez le panneau d'affichage. Il devrait y avoir un robinet d'affiché ou un code d'erreur. Ou pas. Vous fouillez bien tous les cas annoncés : rien ne s'allume, un programme démarre et vous ne pouvez pas le changer, le bras d'aspersion est difficile à tourner, la porte ou le compartiment refuse de s'ouvrir/se fermer, de l'eau reste dedans, il y a trop de mousse, pas assez de sel, des bruits bizarres, il reste des aliments, vaisselle pas sèche, traînées blanches(*). Bien sûr il n'y a pas le cas "quand j'appuie sur un bouton le voyant correspondant s'allume mais s'éteint dès que je lâche et mon action n'a aucun effet". C'eût été trop simple. Et là il faut se résoudre à laver la vaisselle. Ce n'est pas que ça fait deux nuits qu'on dort avec cinq enfants(**) de moins de 6 ans, qu'on a entre temps chopé un rhume et que le lave-vaisselle était plein à ras bords, mais quand même ce n'est pas très motivant, et c'est d'autant plus râlant que nous avons chez nous deux lave-vaisselle dont un enétat de marche (mais pas branché, et vu comme c'est une galère de les débrancher/déplacer on a préféré tout laisser en place et attendre le sauver des lave-vaisselle.

Mais bon il faut se lancer et, comme nous sommes dans un schéma familial très classique où la femme s'occupe des enfants, du coup ce sont ces messieurs qui s'attaquent à la montagne de vaisselle sale ;o) Oui bon j'ai un peu aidé à fournir des assiettes sales et ranger le propre et sec vu que je savais où les choses allaient, mais ils ont tout fait(***).

Après le midi il y a le soir, et je ne sais pas s'il y a un lien avec le fait qu'il avait sa dose de vaisselle, mais monsieur Lux m'a laissé la main sur la vaisselle du soir… vu qu'il venait d'ébouillanter la sienne en transvasant de la soupe(*v) brulante. Bilan il a passé le plus clair de la soirée la main dans une casserole d'eau froide, avec ou sans glaçons, et ce matin pas trop de traces, comme quoi la casserole d'eau ça marche. 

Ce matin donc, une fois les filles parties et entre deux mouchoirs(v) j'appelle le SAV. J'attends, je parle à un répondeur et enfin j'ai un monsieur au téléphone. Je lui explique le problème, dis qu'hier on a vidé le filtre, coupé et remis le courant(v*), rien n'y a fait. Et là… et là au cas où le monsieur me demanderait de tester quelque chose, sans aucun espoir de succès, j'allume le lave-vaisselle et j'appuie sur un programme. Sauf que… ça marche !!! Je continue d'écouter distraitement le monsieur, ne dis rien pour ne pas sortir de mon rêve mais si, les commandes répondent, je peux même lancer un programme. Par acquis de conscience je fais ce qu'il me dit, ouvre et ferme le compartiment du liquide de rinçage(v**) et finis par dire au monsieur que tout refonctionne. Du coup malgré mes dénégations il reste convaincu que c'est le compartiment qui causait le problème, même si je lui dis que c'est lui qui est un magicien.

Mais bon la prochaine fois, congé maternité ou pas, c'est Lux qui appelle, parce que passer pour une courge intersidérale auprès du gars de chez Darty ça va bien une fois mais pas deux !

(*) décidément il peut avoir plein de problèmes ce lave-vaisselle

(**) oui parce que les parents invités dorment tranquillou en bas dans le salon, du coup les réveils nocturnes pour doudou perdu, couche qui déborde ou pipi au lit sans couche, ça ne vient pas de nos filles mais on gère quand-même. Ce n'est pas comme si nous avions en plus un bébé qui tête une fois par nuit. D'ailleurs pour la défense d'une de nos invitées, elle a synchronisé son pipi au lit avec la tétée de la nuit du coup réveil combiné et… vu que Lux n'allaite pas c'est lui qui a géré le changement de pyjama. N.B.: à mettre dans les raisons pour choisir l'allaitement si un jour j'en fais une liste.

(***) et vive le plan de travail de l'évier réhaussé pour ne pas tuer le dos même à un laveur de vaisselle d'1m80 !

(*v) de potiron, délicieuse par ailleurs

(v) d'ailleurs je crois que j'en suis à mon quatrième depuis le début de ce billet.

(v*) on ne sait jamais, au cas où il fonctionnerai sous Window$

(v**) auquel on n'a pas touché depuis des lustres donc ça ne pouvait pas venir de là

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 19:43

Hier, six semaines après la naissance de Plume(*), j'ai reçu la visite de la commerciale qui venait pour me vendre les photos prises à la maternité.

Elle m'a appelé la veille vers 19h30, s'excusant pour l'appel tardif mais disant qu'elle n'avait reçu les photos que tard et ne voulait pas me faire attendre plus que nécessaire. Là je lui ai tout de même répondu qu'après 6 semaines, je n'étais pas à deux jours près, mais bon.

Ce matin séance de motivation : non je ne dépenserai pas des centaines d'euros(**), juste quelques photos qui risquent d'être jolies (la demoiselle était réveillée pendant toute la séance). Mo-ti-vée !! La dame appelle, elle sera en retard. Seulement c'est l'heure du 3ème repas de mamzelle Plume, et je lui dis que du coup elle peut revenir dans 30 minutes. La demoiselle peut donc manger en paix.

Elle finit par arriver et commence à me montrer tout ce qu'elle a à offrir. Je l'arrête tout de suite. En fait ce que je veux, c'est qu'en même temps qu'elle me montre quelque chose, elle me dise combien cette chose coûte. Évidemment ce n'est pas du tout le protocole. Dans l'école des commerciaux en photos il faut faire baver le client avec les cadres, porte clef, toile, photos, livres etc. Une fois que la personne est appâtée, qu'elle s'imagine déjà ce qu'elle veut et à qui elle va l'offrir(***), on lui dit les prix : plus de 200 euros pour le grand livre et jusqu'à 300 et quelques pour l'imitation toile de peinture en 50 par 50. Là la cliente fait une crise cardiaque, ses rêves se brisent, c'est outrageusement cher. Elle est abattue, avec en plus de ça un petit reste d'hormones et de baby blues. Bien sûr on lui donne rdv à une heure où son mari n'est pas là. Il est plus facile de convaincre une personne seule qu'un couple. Élémentaire. Donc notre cliente réfléchit à ce à quoi elle va devoir renoncer. Les prochaines vacances, les études du cadet, sa probable future opération contre l'incontinence, sa super maison de retraite pour ses vieux jours, non ce n'est pas raisonnable, il faut renoncer. Elle est désespérée. Il lui FAUT ces photos fantastiques mais c'est clairement hors de son budget. Elle caresse donc l'idée d'un miracle… et ce miracle arrive : en plus des objets séparément il y a des offres. Un grand livre acheté = un petit offert(*v). Un petit acheté, des photos offertes, etc. Il y a tout plein d'offres pour toutes les envies et toutes les bourses. Du coup tout paraît bien moins cher, et on finit par en oublier un des zéros et se dire que oui allez mamie va bien avoir un petit livre souvenir, et tatie un porte clef, et le parrain un cadre réversible, et la marraine une toile. On fait un chèque, c'est si facile… et on mange des pâtes sans beurre pour éponger ça dans les comptes pendant quelques semaines.

Mais non, je ne serai pas comme ça. Si je mange des pâtes c'est soit parce que j'aime ça, soit parce qu'on a testé celles de la ruche(v)… ou à la rigueur parce que ce week-end on a investi dans un vélo, trois casques, un matelas pour le nouveau lit de Bulle, des chaussures pour Lux, un ordinateur et deux mètres de corde. Oui, les deux mètres de cordes c'est important, comme la petite menthe qui fait exploser le monsieur dans le film des monty python... Si ça se trouve c'est elle qui nous aura ruinés. Oui parce que pour les photos j'ai été raisonnable. J'ai payé une fortune, mais une toute petite. Rien à voir avec les 320 euros d'une copine il y a quelques semaines. Je suis forte. J'ai de la volonté. Je suis forte. J'ai de la volonté. Pardon ? Un morceau de chocolat ? J'arriiiiiiiive !!!

(*) et ne vous méprenez pas : ce n'est pas que ça prend tout ce temps à fabriquer le livre, noooon, c'est cal-cu-lé. C'est juste pour que votre enfant ait un peu grandi, qu'il n'ait plus sa tête de nouveau-né, afin que la SEULE façon d'avoir un souvenir de son petit bébé soit d'acheter tous les objets divers et variés qu'on vous propose. Imparable !

(**) le pack complet est aux alentours de 900 euros

(***) car on vous dit bien que tel petit livre, à 90 euros tout de même, plaît beaucoup aux grands-parents

(*v) soit un cadeau de 90 (quatre vingt dix) euros !!! Ah dam' oui ça c'est de la promo. C'est l'avantage des prix exorbitants. Quand on offre quelque chose tout de suite ça fait le supeeeer cadeau. On en oublierait presque le prix du reste.

(v) ainsi qu'une super bonne baguette, des fraises, des friands aux champignons, de super bonnes tomates, des quetsches, mirabelles, carottes, confitures, brioche aux pépites de chocolat, et j'en oublie sûrement. Miammmm :o)

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 20:24

Je me rends compte que je n'avais pas tout raconté du déménagement, comme il restait quelques petits détails sympa j'en remets une couche.

Veille du déménagement. Encore plein de choses à faire. J'en suis à J-1/2/3 de ma date prévue d'accouchement(*) et j'en profite pour me reposer, à savoir vider la salle de bains et remplir une bonne dizaine de caisses. Après tout ça rien de tel que de s'effondrer sur un canapé. oui sauf que ledit canapé ne semble pas d'accord car au lieu de m'accueillir mollement mais de manière prévisible comme d'habitude, mon effondrement a plus d'ampleur que d'habitude car je m'enfonce nettement au delà du seuil prévu. Après un début de crise cardiaque bonne nouvelle, il ne s'effondre pas jusqu'au sol(**). Euh là forcément on se remet en question : je n'ai pas grossi à ce point là pour faire s'effondrer un canapé ! Et là on se rappelle que non en fait, c'est juste que le matelas a été déménagé pour pouvoir dormir le soir-même dans la nouvelle maison. Oui bon quand même ça fait bizarre.

J'ai au moins le temps de me reposer pendant 3 secondes (le temps de réaliser que je ne fais pas de crise cardiaque) que Lux m'appelle. Il ne trouve pas le scotch qu'évidemment c'est moi qui ai sournoisement caché. Je lui dis qu'il est dans la cuisine mais il ne le trouve pas. Pourtant il était parfaitement en évidence… planqué derrière un énooorme mug. Pfff. Au temps pour mon repos.

Ours et Lux se mettent à démonter les meubles. Tout d'abord la méga armoire (2m30 et quelques de haut, 2m de large et 60cm de profondeur), celle- là même dont la porte fait un sale bruit depuis notre arrivée à Nancy. Ils découvrent au passage que ce n'est pas étonnant : pendant le voyage une pièce en caoutchouc a disparu, et deux pièces de métal frottent l'une sur l'autre. Mais si pour l'armoire tout se passe bien, pour le lit c'est une autre affaire. Il y a des pièces pas si faciles à démonter, l'ordre du démontage n'est pas si clair. Ils finissent par compendre que si notre lit grince depuis notre arrivée, c'est qu'en montant et pour simplifier leur boulot, ils ont tout simplement "oublié" de mettre une partie non négligeable des vis. Tu m'étonnes que ça grince. Ca vaut le coup de payer une fortune pour que des gens fassent mal ce qu'on aurait fait mieux qu'eux(***)

Les meubles en kit c'est rigolo, du coup on se rend compte qu'on a deux bibliothèques, et que si l'une ne tient pas dans l'ascenseur en hauteur, l'autre si, mais pas en largeur. Et tout ça à chaque fois pour quelques centimètres. Et encore un peu de démontage à faire. Youhouhou ! :o/

On fait plein de trucs passionnants dans les déménagements, comme par exemple rattraper au vol une VHS(*v) qui tombe quand on déplace un meuble de 2m.

Et le top du glamour, comme si le reste ne suffisait pas : se retrouver à 22h55, à presque un jour du terme de ma grossesse, en train de descendre(v) un sac poubelle qui fuit et me coule sur la main. J'adoore.

 

(*) ce que c'est que d'avoir trois personnes qui donnent trois dates différentes

(**) ça tombe bien, pas très pratique de faire entrer une grue dans un appart au quatrième étage histoire de me sortir de là

(***) oui bon pour la machine à laver là on ne regrette pas de ne pas le faire soi-même

(*v) si si ça existe encore les VHS !

(v) sans me tordre la cheville cette fois, ça aurait été du déjà vu !

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 21:07

Nouvelle expédition pour Lux, ramener un composteur. Après hésitation entre un petit moche en plastique et un plus grand en bois il choisit le grand. Reste à l'installer dans le jardin, si possible pas au milieu de la pelouse (ou du peu qu'il y en a). Seulement dans notre jardin, laissé à l'abandon depuis l'an dernier, il y a soit de l'herbe (trop haute et un peu desséchée) soit de la jungle. Il entreprend donc sans armure d'aller monter ledit composteur en kit au milieu de la jungle, avec bien sûr des arbustes qui piquent, sinon ce ne serait pas rigolo. 

Première tentative, le sol n'est pas horizontal. il retourne affronter la jungle et avance le composteur. De mon côté je sers de bar à lait donc ma participation depuis le canapé est modeste : je suis en charge de lire le mode d'emploi. Il me dit où il l'a posé et j'apprends que c'est sur les dalles. Seulement avant de lire le mode d'emploi nous ne le savions pas(*), mais un composteur se pose à même le sol, pour que les lombrics et autres bébètes puissent entrer dedans, se bâfrer, et transformer tout ce petit monde végétal en un beau compost tout brun, tout fin et qui ne sent même pas mauvais.

Je transmets l'information à un Lux très modestement réceptif. En gros je me fais houspiller comme si c'était de ma faute de ne pas le lui avoir dit plus tôt. D'un autre côté avant je n'avais pas le mode d'emploi qu'il a reçu avec le composteur. Je rappelle qu'il ne faut pas tuer le facteur pour une mauvaise nouvelle, mais je comprends assez bien que la perspective de retourner s'enfoncer un peu plus au milieu des rosiers, pousses de houx et résineux ne l'enchante pas. Il faut d'ailleurs démonter le dallage et mettre des "dalles gazon"en dessous. Bon ça attendra. 

Je continue à lire le mode d'emploi et à voir ce qu'on peut/ne peut pas mettre sur un compost, et c'est très instructif :

On ne peut pas mettre des excréments de chiens, de chats, d'humains(**) mais on peut mettre ceux de rongeurs. Bon ils m'excuseront mais je ne vais pas chasser la crotte de souris dans le jardin ! 

On ne peut pas mettre des plantes malades. Oui bon, vu que je n'y connais rien, si je dois appeler un plantologue à chaque fois que l'arrache quelque chose pour le mettre dans le compost je ne suis pas rendue !

On peut mettre les épluchures, mais éviter les peaux d'agrumes et les trognons de choux. Ils ont quoi de si particulier les trognons de choux ? Brocoli ? Vert ? Rouge ? Romanesco ? Ils pourraient préciser !

Et pour compliquer le tout j'ai deux papiers, un qui me dit qu'on peut mettre du lierre, l'autre qu'il faut éviter. C'est bien sympa mais je choisis quoi ? Ce qui m'arrange ? Ok !

Ensuite c'est très simple, il "suffit" d'alterner les déchets azotés et carbonés, en commençant par des carbonés sur 5 à 10cm, puis un mélange 3/4 - 1/4. Il faut également mouiller si c'est trop sec ou remettre du carboné et brasser si trop mouillé (***)

Bref, pas encore gagné. Il ne feraient pas un livre intitulé "le compost pour les nuls" par hasard ? Ils font bien dans la série "apprendre le clavier et la souris", "exercices de musculation", "devenir papa", "la drague", "éduquer son chien". Pourquoi pas le compost ??? Vraiment, on n'est pas aidé !

 

(*) oui, après coup ça semble super logique mais quand on n'y a jamais réfléchi on n'y pense pas forcément

(**) ils ont arrêté la liste, c'est un scandale, qu'en est-il des excréments de tigre, de hyène ou de mandrill ? Je suis dans le doute total !!

(***) mais c'est quoi la limite ? Il n'y a pas de mode d'emploi précis. Ils ne feraient pas un hygromètre à compost, un truc qui dit trop ou pas assez mouillé ? Non bien sûr. Pfff. C'est comme les plantes : ils mettent "arroser abondamment" et je les noie. Je fais quoi moi ? A l'aiiiiiiide !!! 

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 21:19

Deuxième déménagement en un an, et vu que les filles ont grandi elles ont encore participé à la réalisation et au transport des cartons. Je culpabiliserais si seulement les cris et pleurs engendrés n'étaient pas pour se battre pour avoir le droit de pousser un carton. J'avais à peine le temps de lever la tête que l'on me donnait le Scotch et je devais juste empêcher miss Crème de mettre du marqueur indélébile sur les objets qui l'entouraient, mais tout s'est bien passé.

 

demenagement.JPG

 

J'invite donc tous les parents qui déménagent à déculpabiliser, et à voir si ça n'amuserait pas leurs enfants de faire les cartons avec eux. On ne sait jamais, chez nous ça a fonctionné avec des filles de 3 4 et 5 ans, dont une de passage et même pas endoctrinée depuis sa plus tendre enfance. Il y a plein de choses comme ça qui présentées(*) comme une activité super cool ont un succès assez surprenant auprès des enfants(**). On peut citer la mise de la table ou le débarrassage, étendre la lessive, vider la machine à laver ou encore passer l'aspirateur. Bien sûr il faut alors cultiver la rareté, car les laisser seuls aspirer les 100 mètres carrés de l'appart risque de créer une overdose et de tuer l'effet "cool". A pratiquer avec modération donc. Enfin bien sûr je me permets d'ajouter qu'il faut adapter la difficulté et la fragilité des choses à empaqueter à la délicatesse des enfants concernés. A moins bien sûr de leur confier volontairement le superbe caniche en porcelaine rose à paillettes offert par la tante Ursule, en leur disant que le ranger avec leur collection de silex est une bonne idée et que non ce n'est pas la peine de l'emballer, non non, vraiment pas.

... mais cela ne nous regarde pas ;o) 

 

(*) par une mère indigne

(**) bon sur un douzan je ne suis pas sûre que la technique fonctionnerait aussi bien :op

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 19:41

Fibre écolo + jardin = composteur. 

Eh bien oui, même si pour le moment le summum de mes capacités en jardinage est d'empêcher Basile (le basilic) de mourir complètement(*), nous avons acquis un composteur. Ce n'est donc pas tant pour fertiliser le jardin que pour limiter grandement les déchets mis à la poubelle. Oui parce que non seulement les épluchures et autres poudre de café font du volume, mais ce sont des déchets plein d'eau. Et vu qu'en général ils finissent brûlés, ce n'est pas idéal. Va-t-en essayer de brûler de l'eau tiens. 

Nous avons donc profité de l'absence des "grandes" pour aller faire un tour au local portant le doux nom de "maison de la propreté". Mignon non ? Bien sûr en débarquant avec Plume, 6 jours, nous avons un peu fait sensation et déconcentré les gens en détournant leur discussion tournant autour de sacs pour déchets recyclables, composteurs et compagnie. La dame au comptoir, très gentille et prévenante et avec un faux air d'Eva Joly dans l'accent comme dans l'apparence, explique à Lux les deux types de composteurs qu'ils vendent, le petit en plastique et le gros en bois, tous deux subventionnés pour moitié par la commune. Vu que ce machin est lourd et que nous sommes en tram', il est décidé que nous repasserons une autre fois en voiture(**), et nous repartons.

Enfin Lux repart. Pour ma part Plume a profité de l'arrêt pour manifester son appétit, et j'ai dû nous démomifier(***) pour lui donner son x-ième repas de la journée. Seulement qui dit démomifier dit remomifier. Et pour ça il faut poser la miss un instant. Comme les lieux n'étaient pas favorables, j'ai demandé à Eva si elle ne voulait pas m'aider, mais elle n'osait pas(****). Elle a donc proposé les services d'un jeune homme qui venait d'entrer. Comme ledit homme avait plus l'air content que dégoûté je lui ai donné la couche coton en disant que c'était pour éviter de se salir. Oui sauf qu'il n'avait apparemment pas trop l'habitude de tenir un enfant, du coup il a approché se deux mains l'une de l'autre, paume vers le ciel, mis la couche coton dessus comme un napperon et attendu apparemment que je pose la puce dessus :o/ Etant donné que je n'avais pas une marmite à lui donner à essuyer, j'ai gentiment pris la couche, l'ai mise sur son épaule et collé la miss dessus, qu'il n'avait plus qu'à tenir en place. Il n'avait pas l'air très à l'aise mais la tenait à peu près correctement.

Quelques emberlificotages plus tard j'ai repris la demoiselle afin de la ficeler correctement pendant qu'elle commençait sa x+1 ième sieste de la journée. J'ai donc remercié le jeune homme, qui m'a répondu qu'au contraire, c'était lui qui me remerciait, et que c'était un honneur pour lui !

Il faut dire que porter une petite puce de 6 jours n'était pas tout à fait dans son planning :o) il était juste venu… pour connaître les jours et heures de collecte des ordures ménagères et des sacs de recyclage. Comme quoi il faut s'attendre à tout.

A suivre les aventures de Lux et du composteur.

(*) oui parce que très souvent il a fait la tête, et très récemment il avait l'air en coma dépassé : les feuilles étaient non seulement flétries et tombantes, comme d'hab, mais sèches :o/ Mais Basile doit avoir du sang de Phoenix dans les veines : une petite innondtion plus tard il y a de nouveau des feuilles mangeables, même si certaines ne redeviendront pas vertes, il ne faut pas trop en demander non plus.

(**) oui la fibre écolo a ses limites, qui sont placées avant le fait de porter un cube de bois de plus de 80cm de côté pendant quelques 15mn au total.

(***) nous étions toutes deux emballées en écharpe 

(****) je comprends, du haut de ses 6 jours Plume, repue et à moitié endormie, avait l'air d'une redoutable prédatrice

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 20:22

La suite de nos mésaventures internet.

Rappelez-vous, il n'y a pas si longtemps je. Vous racontais nos mésaventures de fournisseur d'accès internet. J'avais, du moins je le croyais, réussi à éviter un télescopage de deux demandes contradictoires.  Il semble que non. Il y a quelques jours, le téléphone de Lux sonne, et ce sont eux. Il y a un problème.  Manque de bol il est au volant. On lui dit donc de les rappeler sur leur serveur vocal.

Et là, c'est le drame. Lux appelle et se fait balader en appuyant touche sur touche. S'il donne son identifiant on lui dit que la procédure est en cours et on lui raccroche au nez en lui disant qu'il n'a qu'à aller voir sur internet pour suivre la procédure(*). Pareil quand il donne l'ancienne ligne de la maison. Et quand il entre notre ancien numéro de téléphone ? On lui dit...  que cette ligne est résiliée et pareil, il a le droit de se faire raccrocher au nez. Youpi ! Du coup même pas moyen d'expliquer la situation alors qu'on vient de lui demander de rappeler. À se demander si ce n'est pas fait exprès, organisé au choix par l'opérateur ou par un laboratoire fabriquant des anti dépresseurs.

Mais finalement, en insistant un peu et en donnant le temps à leur système informatique de se mettre à jour, à peine 4 heures plus tard, le serveur avait compris que quelque chose clochait, et il a pu parler à quelqu'un.  Du coup on n'avait plus "que" 5 jours de sevrage. Mais jours réels ou ouvrables c'est un mystère. On peut avoir encore quelques bonnes surprises...

(*) d'autant plus ironique qu'on n'a pa Internet justement !!

Repost 0
Published by Blabala - dans Chez nous
commenter cet article

Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives