Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 17:34

Mise en garde : ci-dessous se trouve un billet exhumé de l'époque où Plume tenait sur mon dos et n'allait pas à l'école, soit il y a plus d'un an. Mais bon il était presque écrit, alors le revoici

-----------------------------------------

 

Bonjour, je m'appelle Blabala et je suis une courge.

 

Bonjour, Blabala ! (x 10)

Ca c'est pas très nouveau, on le savait déjà, mais qu'as-tu bien pu encore faire ?

 

Bon, pour des risques évidents de schizophrénie, je vais arrêter de me prendre pour un groupe de Courges anonymes et vous raconter.

 

Il y a quelque temps, je me suis retrouvée un matin(*) seule avec les trois filles. Et avec une école qui ouvre à 8h35 et trois filles à coacher pour qu'elles ne partent ni nues, ni avec des céréales dans les cheveux, ni avec des talons pointure 38, ni avec du dentifrice jusqu'aux sourcils, c'est un peu la course. Du coup en plus de mon superbe sac à dos de djeuns boulot je me retrouve à porter une Plume(**) sur le dos. Si vous calculez bien et si vous ne me prenez pas pour une mutante, avec une Plume sur le dos je n'ai plus de dos de libre et me retrouve avec mon sac sur le ventre, et un air charmant de tortue/culbuto(***).

Nous partons donc pour la première étape, l'école, où Bulle se sauve bien vite de peur de recevoir un bisou. Puis la dépose de Crème, avec un étage à monter à la maternelle et plein de bisous à donner histoire de bien se casser le (les ?) dos. Je finis par redescendre, donner quelques bisous à Bzzzz au passage, et je file vers le tram.

 

Là ce n'est pas que j'ai mal au dos mais tout de même, sans la Plume sur le dos c'est plus confortable. Je lui propose donc de descendre, ce qu'elle accepte, et nous montons dans le tram. Et là, c'est le drame.

Après deux ou trois stations, je me rends compte que je n'ai plus mon sac à dos. Je refais mon chemin dans le tram', espérant presque l'avoir posé en entrant, rien. Et là je me souviens. Pour faire descendre Plume de mon dos je ne peux pas garder mon sac à ventre. J'ai donc dû le poser dans la station de tram'. Mais purée il est blanc avec des motifs bleus, rouges, noirs, même dans le noir et dans le brouillard on le voit. Comment j'ai pu le laisser ?

 

Je descends donc du tram avec ma Plume, en reprends un dans l'autre sens, croise les doigts, me dis que oui les gens sont civiques, que oui il sera toujours dans la station, allez, on y croit. Je chope un torticolis sur le chemin du retour en scrutant par la vitre, mais je dois me rendre à l'évidence : rien. Je commence donc à faire l'inventaire de ce qu'il y a dedans : portefeuille, clefs, badges, ordi du boulot, mais je ne perds pas espoir.

Tout à l'heure en partant il y avait des messieurs qui collaient des affiches. Je les vois à la station suivante, j'entreprends donc de leur demander. Bilan : non ils n'ont rien vu et j'aurais mieux fait de ne pas leur demander, parce que le "à mon avis vous ne le reverrez jamais votre sac", je m'en serais bien passée.

 

Je réfléchis, commence à envisager d'aller signaler la perte à l'agence de transports, voire déclarer la perte de mes papiers d'identité au commissariat, mais avant je suis saisie d'un doute. En sortant de l'école ce matin j'ai croisé l'Abeille (*v). Je l'appelle donc à la rescousse pour lui demander si oui ou non j'avais mon sac à dos, sur le ventre, ce matin en sortant de l'école. Là dessus elle me répond que oui je l'avais bien sur le ventre. Là je commence vraiment à être mal.

... seulement elle continue : "Oui je me souviens bien de toi et de ton manteau rose." Là je m'arrête sur le trottoir. Je possède bien un manteau rose (v), mais là en l'occurence je porte un manteau... noir !

D'un coup mes chances de retrouver mon sac augmentent en même temps que sa crédibilité diminue. Elle entreprend donc de me garder au fil et d'appeler l'école en même temps, pour découvrir que oui, mon sac est bien là-bas. Je l'avais "juste" oublié en déposant Crème.

Oui bon pour le sens de l'observation l'Abeille pourra repasser, mais modulo 10 minutes de retard au boulot en plus, je m'en suis encore une fois sortie sans encombres. Je suis une courge, certes, mais avec le popotin bordé de coquillettes (au beurre).

 

(*) oui ce n'est ni la première ni la dernière fois mais d'habitude je m'en sors mieux

(**) plus si plume que ça du haut de ses 2 ans 1/2

(***) hypeeeer pratique pour se faufiler entre 12 personnes dans le tram quand tu prend deux fois plus de place de profil que de face

(*v) oui bon ave la fréquence de mes billets je ne suis pas sûre de lui avoir déjà donné un surnom. Le "l" apostrophe est pour faire local : par ici ils mettent "le" ou "la" devant un prénom, alors je m'adapte.

(v) fuschia même, autre équipement pour ne pas me perdre dans le brouillard

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala
commenter cet article

commentaires

Angelilie 28/04/2017 18:04

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir

NancyRose 15/09/2016 15:22

Excellent !!! ouffff tu me rassures !!!! je ne suis donc pas la seule à être distraite !
Mais toi, tu as plein de bonnes raisons de l'être!
J'imagine bien la course terrible d'une matinée si bien remplie.

J'aime beaucoup recevoir un message de ta news letter... tu me dis Bonjour en mode personnalisé et c'est très sympa ... (Bonjour Nancy... )

Amitiés

Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives