Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 22:17

Au hasard de ma navigation sur Facebook j'ai trouvé ce lien. Cela m'a d'abord intriguée : l'amie l'ayant affiché est enseignante. Je pensais que les enseignants étaient contre ces listes. Je suis donc allée jeter un oeil par ici

Oui bon c'est en anglais, et une recherche de ces mots clefs en français donne toute une série de liens vers des listes longues, avec plein de choses que ma fille (de 4 ans donc) ne sait pas faire. Plutôt que de continuer à lire ces listes déprimantes et stressantes pour les parents comme pour les enfants, j'ai décidé de "traduire" en français le billet. Je ne promets pas d'être fidèle au mot près, ce n'est pas mon boulot, mais l'idée sera là, et je la trouve superbe.

Qu'est-ce qu'un enfant de 4 ans devrait savoir ?

J'étais sur un site d'information pour parents récemment et j'ai lu un post d'une maman qui s'inquiétait que son enfant de 4 ans 1/2 ne connaisse pas assez de choses. "Qu'est-ce qu'un enfant de 4 ans devrait savoir ?" a-t-elle demandé.

La plupart des réponses m'ont non seulement attristée mais également ennuyée. Une maman a posté une liste de courses de toutes les choses que son fils savait faire. Compter jusqu'à 100, les planètes, comment écrire ses nom et prénom, etc. D'autres ont renchéri avec tout ce que leurs enfants savaient faire de plus, parmi lesquels certains n'avaient que 3 ans. Quelques un ont posté des liens vers des listes de ce qu'il fallait savoir à chaque âge. Bien moins nombreux ont été ceux qui disaient que chaque enfant se développe à son rythme et qu'il ne fallait pas s'en faire.

Cela m'a vraiment dérangée de voir ces mères répondre à une maman angoissée en ajoutant à ses soucis, avec une liste de tout ce que leurs enfants savaient faire et pas le sien. Nous sommes dans une culture si compétitive que même les enfants de maternelle sont devenus des trophées et des sujets de vantardise. L'enfance ne devrait pas être une course.

Je donne donc ici ma liste de ce qu'un enfant de 4 ans devrait savoir.

  1. Elle devrait savoir qu'elle est aimée, totalement et de manière inconditionnelle, tout le temps.
  2. Il devrait savoir qu'il est en sécurité et savoir comment se protéger en public, avec les autres et dans toutes sortes de situations. Il devrait savoir qu'il peut faire confiance à son instinct à propos des gens et qu'il n'est jamais obligé de faire quelque chose qui lui semble mal, peu importe qui le lui demande. Il devrait savoir quels sont ses droits, et que sa famille est prête à les défendre.
  3. Elle devrait savoir comment rire, faire l'andouille, être irresponsable et utiliser son imagination. Elle devrait savoir que ce n'est jamais un problème de peindre le ciel en orange et de mettre 6 pattes aux chats.
  4. Il devrait savoir quels sont ses propres centres d'intérêts et être encouragé à les suivre. S'il n'en a rien à faire d'apprendre à compter, ses parents devraient se rendre compte qu'il l'apprendra par mégarde bien assez tôt et le laisser se plonger dans les fusées, le dessin, les dinosaures et jouer dans la boue.
  5. Elle devrait savoir que le monde est magique et qu'elle aussi. Elle devrait savoir qu'elle est sensationnelle, brilllante, créative, compatissante et merveilleuse. Elle devrait savoir qu'il est tout aussi valable de passer la journée dehors à faire des bouquets de fleurs, des gâteaux de boue et des maisons de fées que de s'entraîner à déchiffrer. Non rayez ça - bien plus valable.

Mais plus important, voici ce que les parents devraient savoir.

  1. Que chaque enfant apprend à marcher, parler et calculer à son rythme et que ça n'aura pas d'incidence sur comment il marche, parle ou calcule.

  2. Que le seul bon indicateur sur sa future réussite scolaire c'est le fait de lire à ses enfants. Pas de cartes de révision, pas de livres scolaires, pas de maternelles huppées, pas de jeux clignotants ou d'ordinateurs, mais papa ou maman prenant le temps chaque jour ou soir (ou les deux !) de s'asseoir et leur lire des livres merveilleux.

  3. Qu'être le plus intelligent ou le plus talentueux des enfants de sa classe n'a jamais eu un quelconque lien avec être le plus heureux. Nous voulons tellement donner à nos enfants des chances en plus que nous leur donnons des vies aussi surchargées et stressantes que les nôtres. L'une des plus grandes chances que nous pouvons donner à nos enfants est une enfance simple et insouciante.

  4. Que nos enfants méritent d'être entourés de livres, de nature, d'art et d'avoir la liberté de les explorer. La plupart d'entre nous pourrait se débarasser de 90% des jouets de nos enfants et ils ne leur manqueraient pas, mais certaines choses sont importantes - des jeux de construction comme les Lego, des jeux créatifs comme tous types d'ustensiles artistiques (de bonne qualité), des instruments de musique (des vrais, et des multiculturels), des déguisements et des livres, des livres et encore des livres (d'ailleurs la plupart de ces objets peut être achetée pour pas cher dans des boutiques d'occasion). Ils ont besoin d'avoir la liberté d'expérimenter les choses aussi : de jouer avec des poignées de haricots secs dans la chaise haute (sous surveillance bien sûr), de pétrir du pain et d'en mettre partout, d'utiliser de la peinture, de la pâte à modeler et des paillettes sur la table de la cuisine pendant qu'on prépare le dîner, même si ça s'éparpille, d'avoir un coin dans la cour où c'est tout à fait autorisé de virer toute l'herbe et faire un trou dans la terre.

  5. Que nos enfants ont vraiment besoin de nous. Nous sommes devenus tellement forts pour dire qu'on a besoin de prendre soin de soi que certains d'entre nous le prennent comme une excuse pour laisser le reste du monde prendre soin de nos enfants. Oui nous avons tous besoin de prendre des bains tranquillement, de temps avec nos amis, de pauses salutaires et d'une vie occasionnelle hors de la parentalité. Mais nous vivons à une époque où les magazines pour parents recommandent d'essayer de passer dix minutes par jour avec chaque enfant et de prévoir un samedi par mois comme moment en famille. Ce n'est pas normal ! Nos enfants n'ont et de loin pas autant besoin de consoles, ordinateurs, activités extra scolaires, leçons de danse, groupes de jeu et d'entrainement de foot qu'ils ont besoin de NOUS. Ils ont besoin de pères qui s'asseyent et les écoutent raconter leur journée, de mères qui les rejoignent et font du bricolage avec eux, de parents qui prennent le temps de leur lire des histoires et de faire les idiots avec eux. Ils ont besoin que nous marchions avec eux sans se préoccuper des 160,9m/h(*) de notre petit un soir de printemps. Ils méritent de nous aider à préparer le dîner même si ça prend deux fois plus de temps et demande deux fois plus de travail. Ils méritent de savoir qu'ils sont une priorité pour nous et que nous aimons vraiment être avec eux.

Voilà, c'est fini. Je dois dire que ce texte m'a marqué. Et du coup ce week-end Bulle a eu une quinzaine de pages d'Asterix en plus des histoires du soir. J'ai pris le temps d'écouter ce que Crème disait même si elle ne savait même pas elle-même ce qu'elle racontait et si elle me touchait le visage en même temps. J'ai joué au loto, au memory, au jeu du loup. J'ai joué du piano à un doigt avec Plume qui apprend sur le pot à ne pas massacrer leur piano. Nous sommes allés faire du vélo au parc, j'ai regardé un spectacle des filles et de leurs copains, les filles ont préparé la sauce des concombres, un clafoutis. Je ne dirai pas que j'ai fait des choses plus extraordinaires que d'habitude(**). On fait ces choses là régulièrement. La différence peut-être c'est que cette fois j'étais bien consciente de ma chance, et que j'en ai savouré chaque minute(***).

Edit : après avoir parcouru les commentaires, j'ai enfin trouvé le nom de l'auteure. Elle s'appelle Alicia Bayer et si vous n'avez pas peur de l'anglais et voulez découvrir le reste de son blog, il s'appelle magicalchildhood.

(*) merci à une lectrice qui n'a pas osé commenter publiquement pour relever l'erreur de traduction. Du coup j'ai mis la valeur exacte en système métrique de .1MpH (0,1 mile par heure). Na !

(**) enfin si les 15 pages d'Asterix ont déclenché un air mi-surpris mi-émerveillé de Bulle, indicateur d'un événement hors du commun

(***) enfin presque. Ce sont de vrais enfants tout de même, il y a des moments où ça chauffe un peu...

Repost 1
Published by Blabala - dans Billet invité
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 20:27

Avant propos :

Billet écrit par Suspension après son séjour chez nous. Je la remercie chaleureusement. Alors du coup c'est plus gentil que piquant et rigolo et je décline toute responsabilité si Boycocotte ralouille (remarquez elle est en vadrouille, elle ne ralouillera pas ;op ). Par contre les astérisques qui viennent s'incruster un peu partout sont de moi. Si vous voulez tranquillement lire la prose de Suspension vous pouvez zapper les renvois. Et sinon j'ai retrouvé l'agression que j'avais subie de la part de Boucles d'ébène. Il a, étant à côté de moi, secoué une bouteille de jus de fruits pour homogénéiser le tout. Oui sauf qu'il n'avait pas fait attention à ce que le bouchon n'était  pas là. Imaginez un peu le résultat.

Et enfin (après promis je vous laisse lire) j'en ai profité pour créer une catégorie "billet invité", mais je suis presque sûre d'avoir oublié d'en rappatrier un. Si vous pouvez y jeter un oeil et me dire ce que j'ai manqué, ce serait sympa.



 1. Les Nancéens sont accueillants : FAUX, ils sont EXTRÊMEMENT accueillants, pour preuve, Crème, poussant le sacrifice jusqu'à prévoir d'abandonner son lit(*) pour me le prêter. (Il est vrai que je n'ai pas tout à fait la même taille… mais cela n'enlève rien à la beauté du geste, d'autant qu'elle avait également et fort judicieusement prévu que mon chéri dorme avec notre deuxième fille, en pleine phase de "C'est MON papa à moi" !)

2. Il fait mauvais temps à Nancy : FAUX ! Nous avions pourtant été prévenus que le temps serait "breton"(**). Alors je présente toutes mes excuses aux Bretons, mais j'en avais déduit qu'il fallait que nous emportions nos bottes, que nous avons donc courageusement tassées dans notre valise (courageusement, car nous avions quatre trains à prendre, ainsi que quelques métros)… où elles sont restées pendant tout notre séjour, très ensoleillé !

3. Les habitants de Nancy s'appellent les Nancéens : faux ou vrai ? (J'ai fait des recherches pour écrire ceci alors je partage ma nouvelle érudition…) Il semble que le bon terme soit en fait Nancéien mais que personne ne l'utilise vraiment.

4. La glace à la bergamote et morceaux de macarons est une tuerie : VRAI. Rien à ajouter…

5. Blabala est fort peu adroite : je ne me prononcerai pas… mais notre famille peut à coup sûr rivaliser (ou alors c'est le micro-climat de Nancy qui rend les gens maladroits… quoi que, je ne suis pas sûre : ce matin par exemple, alors que je suis maintenant à 400 km de Nancy, j'ai fait DEUX fois crier de douleur ma fille aînée… en l'embrassant(***) !)

6. À l'est, il y a un décalage dans le temps : VRAI : j'ai ainsi subi une attaque de poisson d'avril plus de dix jours après la date légale. Le poisson étant fort charmant et du plus bel effet, j'ai d'ailleurs décidé de le garder sur mon pull jusqu'au prochain lavage(****)…

En tout cas, après avoir étudié un échantillon certainement très représentatif de la population nancé(i)enne, je peux affirmer que parmi les habitants de Nancy, on trouve à coup sûr  d'excellents cultivateurs de haricots, des parents qui endorment leurs enfants à la guitare, des chercheurs de crozets prêts à tout pour obtenir leur précieux butin, des intimes de la dame du manège… bref, des personnes de qualité, un séjour à recommander à coup sûr(*****) ! En ce qui nous concerne, il nous faudra revenir pour tout un tas de bonnes raisons, mais en particulier parce que… j'ai oublié de réclamer mon dessin !

 

Notes de Blabala :

(*) lit qui bien sûr est en 140x70

(**) malheureuse !!! C'est interdit de dénoncer ça. Je vais me prendre un savon par une certaine Pôti. A moins que… [Hum Hum] Bien entendu, je décline toute responsabilité dans l'interprétation de Suspension de ma mise en garde. Si j'ai dit qu'il y aurait un temps breton, cela illustre juste qu'il fait beau en Bretagne, et là ce n'est pas Pôti qui va me démentir. [ça va, j'ai été crédible ?]

(***) chapeau bas, je m'incline !

(****) si tu le gardes encore 11 mois tu seras pile dans les temps ;o)

(*****) j'en profite pour répéter à tous nos amis qui lisent ce blog (pour les égarés je ne m'engage pas) que notre porte leur est ouverte, on vient même les chercher au train et le séjour inclut un passage par notre glacier préféré ;o)

Repost 0
Published by Blabala - dans Billet invité
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 20:54

Aujourd'hui nous avons profité de quelques rayons de soleil et de la visite d'amis belges pour une sortie au parc de la Pépinière. Après le passage obligé pour dire bonjour à Jojo (vous ne connaissez pas Jojo ???) on passe faire un tour au manège. Évidemment Bulle veut être dans l'avion : c'est plus facile pour attraper le pompon. Du coup Crème veut s'asseoir dans l'avion aussi. Pas de problème : l'avion a quatre places. Mais Crème insiste pour être devant à coté de Bulle.  Le seul problème est que devant il n'y a pas de ceinture de sécurité pour l'accrocher. Je me dis que c'est pas grave : elle a l'habitude de ce manège et elle n'a jamais essayé de se mettre debout. Bon, le manège démarre et tout se passe bien. Vient le moment du pompon : je les avertis et leur dis de bien lever les bras pour l'attraper. Trois tours avant que le premier pompon soit attrapé. Pendant ce temps je discute avec les copains jusqu'au moment où je vois Bulle toute seule dans son avion concentrée pour attraper le deuxième pompon (et oui, à Nancy il y a deux, voir trois pompons pour chaque tour). Là j'ai un moment de panique jusqu'au moment ou je vois les pieds de Crème qui dépassent. En essayant d'attraper le premier pompon elle avait chaviré en arrière et était allongée sur le dos, complètement coincée en gesticulant les bras et les jambes. En grande soeur indigne Bulle attrape le deuxième pompon et en est très fière. Heureusement c'était un jour à deux (et non trois) pompons et Crème n'a fait que trois tours allongée au fond de son avion ...

 

Post scriptum de Blabala : un grand merci à Lux pour sa participation (moi qui étais mauvaise langue à ce sujet il y a quelques jours). Je ne sais pas si Boyccotte va rigoler en le lisant, mais moi oui.

Et pour ma défense (*) je n'étais pas présente et donc j'ai raté le merveilleux spectacle (**). Dommage que personne n'ait sorti la caméra ;o)

 

 

(*) pour le fait que j'ai forcé Lux à écrire ce billet et pourdire que je ne suis pas mère indigne sur ce coup là,

 

(**) ah non mince là je re-passe pour une mère indigne 8o)

Repost 0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 20:42

Avant propos : Je suis super contente, j'ai enfin un billet à mettre dont le texte (une partie du moins) n'est pas de moi.

Oui bon je n'ai pas réussi à trouver quelqu'un de volontaire pour m'écrire tout un billet, mais j'ai fait presque aussi bien. J'ai reçu un mail que j'ai trouvé rigolo et ai demandé la permission à son auteur, avec la promesse de ne pas révéler son identité, de le diffuser ici, ce qu'il m'a accordé.

 

Vous ne le saviez sans doute pas, mais il paraît que j'étais bien utile dans mon ancien labo, en particulier dans le domaine de l'enseignement, notamment en prenant en charge des enseignements à plus de 250 étudiants présents et tout le bazar de coordination et de correction de copies qui allait avec. Ma chef m'avait même dit à plusieurs reprises qu'elle me ferait une lettre d'"antirecommandation" histoire que personne ne veuille de moi. Au final je ne sais pas si c'est son honnêteté ou le fait qu'après réflexion me voir partir avant des avantages, mais disons que sa lettre m'a bien aidée.

 

Et donc voilà, après moi le déluge : mes collègues doivent gérer les heures sup et le recrutement de vacataires pour boucher les trous. Oui bon ça me fait culpabiliser, mais ce n'est pas tout. Apparemment le monde ne tourne plus rond depuis que je suis partie, comme en atteste les propos de ce collègue que je nommerai MIB (Man In Black). Bien sûr je compte introduire quelques petites astérisques dans ce mot.

 



Je dois te parler d'un problème assez sérieux. Depuis la rentrée je suis victime de petits sabotages liés à mon utilisation de (vrais) transparents en cours (*). Cela a commencé par la photocopieuse, qui refuse désormais systématiquement ce type de feuille, et me condamne ainsi à ne compter que sur mes vieux transparents pleins de traces de doigts et de typos. Puis on m'a envoyé faire cours dans le bâtiment d'éco, où j'ai eu des difficultés à obtenir un rétro-projecteur ("un quoi ?"). Enfin, jeudi dernier, j'ai découvert que le rétro en question n'avait plus de câble électrique. Habituellement, je t'aurais accusée sans la moindre hésitation (**), mais en ton absence je suis bien obligé d'y voir un phénomène paranormal. J'ai l'impression que quelqu'un, quelque part, essaie de m'envoyer un message... Je me permets de te parler de cela car j'ai vraiment besoin d'aide, et je pense qu'à Nancy tout le monde est plus ou moins magnétiseur, ou sourcier, non ?

 


 

Après propos :  oui bon je conviens qu'il est dans une situation un peu délicate, alors si certains d'entre vous ont des connaissances dans le monde des magnétiseurs ou bien des sourciers (mais bon là je ne vois pas en quoi une fuite d'eau dans l'amphi pourrait l'aider, à part pour faire diversion), ils sont les bienvenus, je me charge de transmettre le message (***). Et puis pour faire passer l'image des chercheurs dans la lune et dépassés par la technologie, avec ce billet c'est raté.

En revanche je ne suis pas sûre que mes nouveaux employeurs aient pris la réelle mesure de mes capacités... Comment ça ça ne se fait pas d'aller négocier une augmentation quand on est fonctionnaire ?

 

 

(*) non vous ne rêvez pas : MIB utilise des feuilles de plastique transparentes, celles qui s'étalent partout et dont je vous ai parlé . Il utilise aussi des craies, des vraies qui, surtout sur un homme en noir, donnent un air de savant fou qui lui va plutôt bien en fait.

 

(**) z'avez vu comme j'étais maltraitée ? Accusée d'un vol de câble électrique d'un archéo-appareil dans une salle que je ne connais pas. Parmis ses hauts faits il y a eu le fait de débrancher son propre récepteur de téléphone pour qu'en gros je lui serve de secrétaire. Mais bon je ne vais pas totalement lui jeter la pierre, il apportait des bonbons (****)

 

(***) en attendant qu'il se décide, de préférence avant la retraite, à passer à une méthode dématérialisée et donc plus écologique car ne massacrant aucun "arbraplastique" dans le processus de fabrication

 

(****) j'ai failli dire achetait mais je me souviens d'une fois il les a apportés par petits sachets, avec un assortiment et des smarties, genre sachet piqué à un de ses enfants après un anniversaire, alors je me méfie.

Repost 0
Published by MIB et Blabala - dans Billet invité
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 19:28

Avant propos : je vous l'ai promis, je les ai menacés, harcelés, leur ai mis la pression tout ça tout ça et enfin le voilà !

Je vous présente donc en exclusivité interplanétaire l'article de nos premiers invités parisiens. Je décline presque toute responsabilité sur la suite de cet article (oui je l'ai lu quand même avant de le copier) et vous retrouve ensuite.


Prenant notre courage à deux mains, nos bagages et enfants dans l'autre (hum), nous avons embarqué dans un TGV à la gare de l'est samedi 1er octobre... pour un week-end de découverte de Nancy.
En avant-première mondiale, plusieurs révélations inédites :

1- Il y a un grand lac en plein centre ville de Nancy. J'ai deux preuves pour cela :
- Une photo prise de la fenêtre du salon de nos hôtes (soit à moins de 2 minutes de la place Stanislas) :

 

hhebfheh.jpg

 

- La quantité de moustiques à l'automne, typique des régions de lac : je ne sais pas s'ils sont enrhumés comme certain(e)s le prétendent, mais vu l'état du bras de ma fille au retour à Paris, ils étaient en forme !

2- Contrairement à ce qui a pu être sous-entendu ici : il y a des voitures sans le panneau "voiture" sur le toit à Nancy ! J'ajouterai que le permis de conduire semble être distribué très tôt :

 

hfehhcci.png

 

2 bis- [spécial enfants parisiens] Il y a des manèges à 66 cts le tour de 25 min (ou presque) à Nancy ! Je dirais même plus : il y a des manèges à 66 cts dans lesquels on peut attraper un pompon ! Soit non plus 1 mais 2 tours de (presque) 25 min pour le même prix !

3- Il y a des spécialités culinaires typiques à Nancy : le pâté lorrain, la mirabelle, le pain au chocolat double-dose de beurre, l'osso-bucco et l'oeuf Kinder

4- Il y a des gens adorables à Nancy, qui ont un bel appart en plein centre ville et vous y reçoivent super bien

 


Après-propos : alors je me dois de rétablir quelques vérités. le tour de manège ne fait pas 25 minutes, mais j'en ai chronométré un au hasard, et il faisait 4mn50... (*). Pour le prix c'est même 62,5 centimes. Et pour ce qui est du véhicule présenté sur cette photo, il ressemble certes à une voiture mais il vole, et donc c'est pour ne pas induire les touristes en erreur (**) qu'ils n'ont rien écrit .

 

Un grand merci en tout cas pour cet article, moi en tout cas il m'a fait sourire, plusieurs fois, et il m'a bien plu (***). Et comme du coup je n'ai pas trop de boulot j'ai réessayé de mettre une photo dans l'article "entre le boeuf et l'âne gris" ... et j'ai réussi.

 

(*) tout aussi incroyable pour des parisiens je le reconnais

 

(**) et ne pas qu'ils aint l'air bête en se balladant la tête en l'air, en  croyant que toutes les voitures volent en Lorraine

 

(***) il manquait juste un peu d'astérisques à mon goût mais voilà qui est réparé.


Repost 0
Published by Les TV en TGV - dans Billet invité
commenter cet article

Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives