Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 20:27

Je vous ai dit plusieurs fois que j'avais des racines auvergnates, une région où pas mal de monde avait l'habitude, pour éviter de dépenser l'argent qu'il n'avaient pas(*), de ne rien laisser perdre. Ca devait en fait être le cas partout avant l'ère du tout jetable, mais il y a des coins où cette habitude est restée.

Je tiens donc ces racines d'un monsieur avec qui je partage la moitié de mon patrimoine génétique, mais que je ne nommerai pas pour préserver son anonymat. Si on suppose que la dame avec qui je partage l'autre moitié de mon patrimoine n'a pas de racines auvergnates, ou si peu, on en déduit que chez le monsieur, le sang auvergnat y est deux fois plus concentré, ce qui pourrait expliquer bien des choses. Je m'apprête donc à illustrer ce fait sur deux exemples.

Monsieur donc boit beaucoup de café, à la maison comme à l'extérieur. Or à l'extérieur ce café est quasi toujours servi avec une dosette de sucre posée sur la tasse, dosette qui si elle n'est pas utilisée par le client part direct à la poubelle. Monsieur donc trouve ça vraiment du gâchis, surtout au vu de sa consommation de café, et a donc décidé un jour de ne pas laisser faire ce gâchis. Depuis, à chaque fois qu'il prend un café au restau/bar, il prend la sucrette fournie avec et la met dans sa poche. Avec un peu de cahcne il repasse par chez lui avant que la poche ne soit trop déformée (il faut dire qu'elle contient aussi entre 1 et 4 stylos) et vide ce stock. Cette habitude par contre ne plaît pas spécialement à madame qui voit s'amonceler des dosettes de sucre là où monsieur a l'habitude de se déshabiller. Et, pour ne pas qu'un invité tombe malencontreusement nez à nez avec ce trésor de guerre, elle a dû trouver une solution. 

Les jeter ? Noooon. Madame a une fibre écologique bien développée aussi, et du coup il faut récupérer ce sucre… qui va régulièrement se jeter dans le grand bain, également appelé boîte à sucre, et finira fort probablement dans un gâteau. Du coup les stocks ne sont pas si impressionnants, mais un peu quand même(**).

sucrettes.jpg

Et ce qui est bon pour le sucre est aussi bon pour le reste. Et le plus impressionnant chez monsieur c'est le papier. Ca a commencé à son boulot, toutes ces feuilles imprimées d'un seul côté puis jetées une fois le chantier fini, ça ne lui convenait pas. Lesdites feuilles étaient donc récupérées et réutilisées en papier à dessin, en listes de courses et autres brouillons divers et variés. Mais quand la consommation est inférieure à la production, il faut stocker, et ça prend des proportions impressionnantes. La preuve :o)

 

Version à trier :

brouillon1.jpg

 

Version archivée, avec "brouillon" écrit sur toutes les boîtes :

brouillon2.jpg

 

Mais bon, je me moque, mais après l'article sur mon ordinateur je me dis que j'ai de qui tenir, et que je ne sais pas où j'en serai dans une petite trentaine d'années

 

(*) et même certains pour éviter de dépenser l'argent qu'ils avaient

(**) et non pour les incrédules, monsieur ne prend pas une poignée dans le paquet, il récupère juste celle qui est sur le point d'être perdue sur sa sous-tasse

Repost 0
Published by Blabala - dans Ecolo-rigolo
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 20:25

Bon déjà j'ai du bol : pour mon boulot j'ai besoin d'un ordinateur et du coup j'ai un portable qui m'accompagne à la maison, et donc avec lequel je tape quasi tous mes billets. Le grand luxe est que, vu que le portable est super léger, j'ai deux alimentations : une reste à la maison et l'autre au boulot. Car oui quand on a négocié pour avoir un ordi qui pèse un peu plus d'un kilo, le poids d'une alimentation est non négligeable.

Et il se trouve que le cable d'alimentation de la maison, bien plus vieux que mon ordi, a donné des signes de faiblesse. L'embout a commencé par se casser en deux(*), et les beaux petits circuits imprimés pouvaient se faire bronzer dans notre salon. Certains auraient récupéré un autre câble, mais ce serait mal me connaître. Il fonctionnait encore, alors j'ai continué.

Puis l'autre partie de l'embout s'est détachée. Seulement c'était celui aimanté, donc sans embout aimanté l'alim ne tient pas. Certains auraient récupéré un autre câble, mais ce serait mal me connaître. Je l'ai remis en place, et il fonctionnait encore, alors j'ai continué.

Le problème c'est qu'à force de mettre et d'enlever ledit demi-embout, il sortait de plus en plus facilement, et l'ordi restait sans câble mais avec un embout aimanté(**). Certains auraient récupéré un autre câble, mais ce serait mal me connaître. J'essayais donc de trouver de nouvelles positions, au demi millimètre près, un peu plus comme-ci ou comme-ça, pendant que Lux peu confiant me disait que j'allais me prendre une châtaigne. Alors je ré-appuyais, de plus en plus fort pour le remettre, et il fonctionnait encore, alors j'ai continué.

Ça donnait des situations assez comiques : l'embout décroché, je le remets, la lumière s'allume. Je le lâche, elle s'éteint. Je ré-appuie, elle se ré-allume, je lui lance un regard désapprobateur et lâche tout en douceur, la lumière reste allumée. Je me remets à mes occupations d'un air satisfait de mon autorité naturelle sur les chose inanimées. Enfin, inanimées, il faut le dire vite car bien sûr le câble profitait de la moindre inattention de ma part pour se décrocher, et faisait étrangement penser à un enfant de 2 ans.

Lux sentant que j'ai besoin d'aide et que me décourager de continuer mes manips ridicule est sans espoir me donne alors une idée : faire tenir le câble en le calant avec un truc lourd. Ne voyant pas très bien comment le faire je décide d'utiliser un mur. Mon ordi passe toutes ses nuits au coin, collé contre le mur. Mais ça fonctionnait encore, alors j'ai continué.

Oui seulement en journée on n'a pas toujours envie d'être collé à un mur, alors il m'a fallu trouver une solution, et j'ai trouvé, en m'inspirant des racines auvergnates de monsieur mon père. Mon ordi super moderne et sûrement un peu cher aussi fonctionnait allègrement à l'aide... d'un élastique, qui tenait parfaitement le câble d'ailleurs. Mais il fonctionnait, alors j'ai continué.

Oui sauf qu'au bout d'un moment; les pauvres circuits imprimés sur l'embout ont fini par bouger et même avec application, avec un élastique ou un mur, ça ne marchait plus. Du coup racines auvergantes ou pas, j'ai finalement été contrainte d'avouer ma défaite face à des éléments hostiles, et j'ai accepté d'utiliser un autre câble gentiment prêté par Lux.

Mais quand même, je me suis bien battue, et j'ai économisé au moins une semaine et demie d'utilisation de mon autre câble. Ça valait le coup, non ?

(*)  et une des moitiés s'est faite manger par l'aspirateur

(**) tout à fait acceptable d'un point de vue esthétique, mais vachement moins du point de vue de l'efficacité

Repost 0
Published by Blabala - dans Ecolo-rigolo
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 22:52

Vous utilisez des crèmes chez vous ? Vous avez des flacons/pompe ?

Mais si, ces flacons où il suffit d'appuyer en haut pour avoir la bonne dose de produit (gel lavant pour les mains, crème hydratante, maquillage(*)…). Enfin quand je dis la bonne dose, pour le savon je trouve qu'ils essaient de pousser à la consommation. Et comme Crème appuie aussi fort qu'elle peut elle a du coup assez de savon pour laver les mains du reste de la famille… mais comme d'hab je m'égare. Mon sujet n'est pas le gâchis quand on en prend trop à chaque fois, mais ce qui reste dans le flacon et que la pompe n'arrive pas à pomper.

Pour les contenants souples avec un peu d'acharnement on arrive bien à les vider, mais allez un peu essayer d'écraser un flacon pompe.

 IMG_1010.jpg

Pour ce qui est du shampooing et autre savon, c'est facile. Un peu d'eau ajoutée et le tour est joué, on vide ce qu'il reste sans trop d'effort. Par contre pour la crème hydratante ou le maquillage, ce n'est pas super indiqué. En plus  pour peu que la crème soit assez épaisse elle colle sur les bords et on a beau secouer, elle prend un malin plaisir à ne pas rejoindre le fond du pot.

Vous imaginez bien que vu mon caractère ronchon et mon côté écolo ce genre de truc m'énerve, du coup je prends une solution radicale. Bon d'abord j'ai essayé d'utiliser le tube de la pompe pour attraper de la crème mais quand on ne voit rien de ce qu'il y a dedans c'est assez chronophage(***) et peu efficace. Dans ces cas-là il faut faire appel à des méthodes radicales. La mienne s'appelle Lux l'éventreur. Oui bon je sais je pourrais essayer de me débrouiller mais quand je peux, pour ma santé et pour celle de ceux qui m'entourent j'évite de manipuler les objets fragiles ou dangereux.

Quand les flacons disent qu'ils sont vides mais qu'en fait non, notre solution est de les décapiter/éventrer selon les cas afin de récupérer presque sans effort ce qui reste. Bon ça fait un peu peur, mais ça marche très bien. La preuve ?

IMG_1011.jpgpompe-copie-1.jpg

 

Bon on se retrouve à attraper le maquillage au coton-tige ou à faire de l'escrime avec la tige de la pompe de la crème, mais ça marche bien, et ça a un franc succès auprès des enfants de moins de 5 ans, qui adorent essayer d'éviter les tâches de crème.

 

Non mais ho, il ne sera pas dit que nous nous laisserons faire par des commerciaux fabricants de packagings soi-disant pratiques mais pas du tout optimisés ! Résistance !

 

(*) si si, ça ne se voit pas mais en fait je connais. Ma première vraie expérience de maquillage (**) a d'ailleurs été suite à un match de rugby un peu houleux, où la seule chose fraîche pour calmer mon cocard naissant a été du ricard (oui les supporters avaient fini nos bouteilles d'eau pour se faire un petit jaune). Du coup j'avais acheté du fond de teint pour éviter que mon copain d'alors se fasse regarder de travers quand on se balladait dans le métro (non, je ne suis pas une femme battue)

(**) outre le théâtre et les mariages, mais là je ne suis pas sûre que ça compte vraiment car on m'a attrapée et colorée de force

(***) ça prend plein de temps. Je précise pour les non francophones qui lisent ce blog et mes mots bizarres.

Repost 0
Published by Blabala - dans Ecolo-rigolo
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 19:49

Je ne sais pas vous, mais j'ai un problème avec les autocollants. On nous en vend dans des magazines ou tout seuls, mais il y en a une cinquantaine et ça coûte plutôt cher, surtout pour le temps que ça leur prend. 

Ici les filles se jettent dessus, sur les leurs et l'une sur ceux de l'autre(*). Quand il faut les coller sur un endroit particulier elles les prennent sans regarder et du coup l'autocollant a une dizaine d'empreintes digitales, si pas quelques miettes de pain, de la poussière, des fibres de vêtements et j'en oublie, et ce avant même qu'elles cherchent où elles vont bien pouvoir le coller.

Elles les collent à la chaîne, ne regardent pas où, n'essaient pas de faire quelque chose de joli, et quand une page en est remplie elles veulent passer à la suivante. Du coup ça donne des n'importe quoi, et en tout cas elles ne savourent pas la chose à la hauteur qu'on espérerait, vu le prix que ça coûte. En un mot ce sont des boulimiques des autocollants. Et puis sur la planche d'autocollants les deux tiers du papier sont gâchés, bref ce n'est pas écolo du tout.

J'ai bien pensé à les mettre à la colle et au bon vieux papier, mais si vous avez déjà essayé la colle avec des enfants, vous savez que ce n'est pas une solution. Oui parce qu'il y en a

- sur la nappe : ben oui ils encollent un morceau d'un centimètre carré avec un tube de colle dont la surface est plus grande. Vous n'espériez tout de même pas qu'ils arrivent à ne pas dépasser !?

- sur leurs doigts : quand ils ne l'étalent pas volontairement dessus du moins ils touchent leur papier pour le coller, et s'en mettent partout 

- par terre : sachez que le petit bout de papier plein de colle c'est comme la tartine beurrée, ça a une fâcheuse tendance à tomber du mauvais côté

- de tous les côtés de leur oeuvre : s'il n'y en avait qu'entre les différentes épaisseurs ce ne serait pas drôle. Résultat en tant qu'heureux parent vous avez un machin, qui en plus d'être une oeuvre abstraite, patchwork de blanc sur blanc, est impossible à attraper sans s'en mettre partout. C'est comme un ruban attrape-mouches mais en version humaine, et pas marron. Il faut donc remercier, s'extasier en se demandant ce qu'on va bien pouvoir en faire.

- et plus si affinités (cheveux, vêtements, le chat, la fenêtre, la seule limite est votre imagination)

Mais revenons-en aux autocollants et au côté écolo. Histoire de ne pas gâcher, j'ai commencé par leur donner les petits autocollants qu'on nous envoie par la poste, ceux avec des noms de magazines auxquels on veut nous faire nous abonner, et tout ça collé sur du papier de brouillon, forcément. Du coup il y a des oeuvres artistiques où "fluide glacial" côtoie "notre temps", mais bon elles ne savent pas lire ;o) Et pour les dubitatifs : oui, elles sont super contentes de coller ces "n'importe qoi" qui ne sont ni roses ni avec une princesse dessus. Bon je ne tenterais pas ça avec un enfant de 6-8 ans, je pense que j'aurais moins de succès.

Et aujourd'hui je suis passée à un nouveau niveau de récup : les planches d'autocollants. J'ai dit plus haut qu'il y avait plein d'autocollant gâché, eh bien une paire de ciseaux, un peu de patience et éventuellement de créativité et le tour est joué. Les boulimiques ont un peu comblé leur appétit et vous avez découpé dans un calme qui n'a pas de prix.

Et côté esthétique ? Vous pouvez le soigner en découpant des formes rigolotes : coeurs, nuages, fleurs,… voire même, pour qu'on voie quelque chose, coller tout ce blanc sur une feuille de couleur.

Petit conseil : pour que les petits réussissent à décoller le papier collant, laissez sur chaque morceau un bout "sans" autocollant, et vous n'aurez même pas besoin de donner de coup de main (mère indigne inside). Ca demande de réfléchir un peu plus en coupant mais ça vaut le coup.

autocollants.JPG

Et voilà le travail(**) !

(*) je vous épargne les piaillements engendrés

(**) et admirez au passage le petit sac pour ramasser les papiers après coup.

Repost 0
Published by Blabala - dans Ecolo-rigolo
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 20:56

Oui, il faut que je vous le confess, il se trouve que j'ai des tendances écolos. Cela se manifeste de différentes manières, mais étonnemment ça ne va pas jusqu'à me décoller de devant mon ordinateur...

 

Ca va du fait d'aller accoucher en bus ... et de valoir à Lux un aller-retour en bus aussi pour prendre mes affaires, parce que apparemment oui ce serait le bon jour finalement... mais bon à Paris c'est facile d'être écolo pour ça : celui qui accompagne sa femme en voiture à la maternité risque d'être encore en train de chercher une place alors que le bébé est déjà là. Du coup ça aide à faire un choix...

Ca passe par le refus du sèche linge ... mais du coup c'est sympa ça humidifie l'appartement. Enfin ça marche dans 57 mètres carrés ... dans les palaces de Nancy je crois que ça ne va pas suffire...

Ca fait aussi choisir les fruit à acheter pas en fonction de ce qu'il y a écrit sur la liste mais de leur provenance géographique (parce que les pommes excusez-moi mais on n'a pas besoin d'en faire venir du Chili tout de même). Du coup les jours (ou les magasins) où le kiwi est néo-zélandais, on revient avec autre chose. Parce qu'on en produit en France des kiwis, même des jaunes très bon :o)))) mais bon là il faut soit habiter près du producteur soit connaître un sherpa qui ramène des sacs de kiwis en TGV lors de ses aller-retour. Je suis dans la deuxième catégorie.... sauf que mon sherpa travaille en région parisienne, alors du coup maintenant c'est un peu fini.

Ca fait également se poser des questions sur les sacs plastiques. Le pharmacien à côté de chez nous à Paris m'appelait "madame sans sac". Bon maintenant quand on va au supermarché ils n'en distribuent plus. Cool. Mais par contre en livraison si. Et autant à Paris les livreurs acceptaient de nous livrer NOS courses dans nos sacs, autant à Nancy "le chef ne veut pas". Soi-disant que ce ne serait pas hygiénique. Et il vient laver notre frigo avant qu'on y range nos courses aussi ? Pffff. En plus ce sont des sacs énormes mais tellement nuls que pour ne pas qu'ils craquent ils les remplissent à moins de la moitié, et en plus ils les mettent en double. Ce qui fait que pour une livraison qui tiendrait dans 3 sacs réutilisables ils nous en livrent jusque 8 ! 

Et on fait quoi de 8 sacs énormes toutes les semaines nous ? Eh bien déjà on ne se fait plus livrer toutes les semaines : soit on porte, soit on va ailleurs. Et ces sacs sont reconvertis en sacs poubelle. Mais bien sûr en sacs poubelles ils ne sont pas moins nuls ! Ils dépassent de la poubelle, les anses gênent pour mettre le couvercle, et il faut mettre un "vrai" sac poubelle dessous au cas où un trou nous aurait échappé (*). Enfin bref c'est un vrai sac de noeuds.

Et pour les plus petits sacs qui ne font pas sacs poubelle ? Nous avons une filière pour les écouler très efficace en ce moment. On les donne à la crèche, et ils nous les rendent remplis de vêtements souillés de Crème qui tente la vie en culotte avec un succès encore fort mitigé. Mais au moins après ça les sacs on n'a aucuns scrupules à les jeter ;o)

Mais pourquoi je me mets à écrire ce billet aujourd'hui d'abord ? Parce que nous sommes allés au cinéma, et qu'en rentrant j'ai vu un des symptômes de mon écolo attitude ressortir : le recyclage. Oui parce que dans les cinémas en général on boit et on mange... seulement ils ne mettent pas en place de système de recyclage des déchets. Et pour une écolo addict c'est impensable de laisser dans une poubelle de déchets ménagers quelque chose qui peut être valorisé. Je me retrouve donc quand l'occasion se présente à rapporter des canettes de mon boulot, ou des bouteilles du ciné. Dans le ciné bourgeaois de Paris c'étaient des bouteilles en verre de jus/nectars dé-li-cieux (Alain Milliat je crois) Pêche de vigne, framboise, fraise ... miam. Ici c'est plus classique : ce sont des bouteilles en plastique de boissons sucrées habituelles, mais cela n'empêche, ça ne se laisse pas dans une poubelle "normale" !

Ce qu'il y a de bien c'est que ça permet de se divertir. On peut constater la dilatation des gaz avec la chaleur car les bouteilles "maigrissent" en sortant dans l'air froid. Pour ceux qui y ont échappé ou qui ont oublié, la formule des gaz parfaits est :

P x V = n x R x T

Oui, maintenant j'ai fait ma maline mais du coup je ne sais plus à quoi correspond le R (**). P c'est la pression, V le volume, n le nombre de mol(e?)(s?) et T la température. Bon comme R est la seule chose qui dépend du gaz, c'est un truc qui dit combien c'est gros (ou lourd) pour une quantité donnée. Bon en tout cas on voit que quand la température (en Kelvin) est divisée par deux, toutes choses étant églaes par ailleurs, le volume est divisé par deux aussi.

Vous n'en avez rien à faire de ces histoires de physique ? Vous avez tort. Mais j'ai autre chose pour vous. Les bouteilles vides ça peut aussi servir de ... tamtam. Si si, ça résonne bien ... et on peut constater que les bouteilles de Coca sonnent plus grave que celles d'Ice Tea (***). On peut donc faire un rythme avec deux sonorités différentes. C'est super pour s'amuser en papotant pour le chemin du retour. C'est moins super quand on s'appelle Lux et qu'on se ballade, contre sa volonté,  aux côtés d'une percussionniste recycleuse, en essuyant les regards surpris des rares passants dans la rue. 

 

Une petite pensée pour ma maman, prof de physique à ses heures, qui m'a tout appr!s sur le recyclage ET sur comment se ridiculiser en public sans en avoir honte (****). 

 

(*) et si on double le sac poubelle où est le gain ? Eh bien parce qu'en l'absence de trou on n'enlève que le sac nul et on garde l'autre qui est resté propre. 
(**) et là si vous savez vous pouvez faire votre malin(e), mais interdiction d'utiliser un quelconque moteur de recherche ou livre de physique, c'est pas du jeu.
(***) oui, j'ai eu la garde des deux bouteilles, et un regard blasé de Lux qui s'attend à tout de moi, même que je lui pique sa bouteille pour la rapporter et la mettre dans la bonne poubelle.
(****) mais ça a été au prix d'un entraînement redoutable et de beaucoup de moments ridicules, contre ma volonté, et où j'avais pas mal honte.
Repost 0
Published by Blabala - dans Ecolo-rigolo
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 21:29

Votre enfant dort en voiture et sa tête tombe sans arrêt en avant ? Vous n'avez pas l'un de ces fameux sièges avec bouclier ? Les cale-cou ne tiennent pas bien et la tête tombe toujours ? Pas besoin d'investir, de consommer et de polluer, il suffit d'un rien. Vous avez une écharpe/foulard sous la main ? Voilà qui fera l'affaire !!!

 

 

Bullevoiture.jpg

 

 

Voici donc une bulle calée, que le noeud n'a même pas réveillée et qui a pu dormir tranquillement.

 

Signé : Blabala la débrouille, en plein marathon de Noël.

Repost 0
Published by Blabala - dans Ecolo-rigolo
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 21:55

Attention, cet article est publi-rédactionnel. En gros et sans aucune rémunération en contrepartie, je vais faire de la publicité pour un produit super tendance et disponible en bleu et en rouge (ça le fait, non ?).

Alors quand on a un rhube on peut essayer différentes béthodes pour se déboucher le dez.
- Soit acheter le spray bachinchose qui coûte cher au fidal, qui fait plein de surembalage, et qui de dettoie pas grand chose en fait. Ca fait cher pour de l'eau et du sel, bêbe pulvérisés fidebent (*),
- soit se transforber en apiculteur shooté, un torchon sur la tête, le dez (ou du boins ce qu'il en reste) au-dessus d'ude casserole à respirer des vapeurs qu'heureusebent on de sent pas vraibent vu qu'on a perdu l'odorat,
- soit utiliser l'outil ultibe, celui utilisé pour des raisons de purification dans le yoga, qui ``nettoie les pensées'' selon certaides croyances africaides, coddu sous dos lattitudes sous le doux dom de corde de rhidocéros : "rhino horn"

Le rhido hord est beau,
il est branché,


DSCN1913.JPG

 

 

il est appétissant,

DSCN1912

 

On bet de l'eau tiède et une dose de gros sel dedans (**), on touille, on applique l'embout sur une daride, on penche la tête, l'eau sort par l'autre daride et dotre dez est ... débouché (***).

Vous voulez voir le rhino horn en action ? Alors il y a deux possibilités : soit vous surfez un peu et vous voyez la belle photo d'une blonde détendue et charmante en train de se nettoyer le nez, soit vous descendez un peu. Oui bon elle est floue mais c'est la seule sur laquelle je ne suis pas rouge pivoine.

 

DSCN1915.jpg

 

Alors pour le making off de cette photo il faut m'imaginer tournée au max avec un photographe (très obligeant mais un peu râleur tout de même) debout ... dans la baignoire.

 

 

 

J'ai voulu en refaire une autre, dans un autre genre, que voici ...

 

DSCN1917.jpg

 

... mais bien sûr pour ne pas gâcher (oui oui, écolo jusqu'au bout, j'assume) je n'ai rempli d'eau qu'à moitié, dosé le sel à l'oeil et pas à la dosette, et j'ai vu la différence. Pas la bonne température ou la bonne dose de sel et ça pique. La mine redoutable n'est donc pas qu'un effet de style.

 

(*) oui bon avec un bonstre de deux ans qui de reste pas en place et à qui c'est déjà difficile de douer ude bavette, des fois on a recours aux solutions que l'on peut.

 

(**) oui parce que c'est ça le secret : température du corps et juste ce qu'il faut de sel, et ça de fait pas bal du tout, rien à voir avec le fait de boire la tasse.

(***) et du coup on reparle/réécrit normalement

Repost 0
Published by Blabala - dans Ecolo-rigolo
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 22:31

Super soirée avec les premiers amis qui dorment à la maison, j'en avais oublié d'écrire un article (et pourtant je suis la seule (adulte) à ne pas avoir bu de la mirabelle). Il est 23h30 :o/

Je ne vais pas vous raconter leur w-e, ils vont le faire eux-même ici (enfin si je réusssis à les convaincre) alors je vous ressors la photo que j'ai contraint mon homme à prendre ce matin.

 

Une super idée, surtout pendant que votre fée du logis de fille vous nettoie l'appartement avant l'arrivée de vos invités (*). L'aspirateur c'est bien, ça aspire, mais ça souffle aussi. Et de l'air chaud même.

 

Ca ne vous rappelle rien un truc qui souffle de l'air chaud ? Moi si : un sèche cheveu.

Bon pour cela il faut ne pas être allergique à la poussière ET avoir une confiance illimitée dans le filtre de son aspirateur... mais ça fonctionne. Ca peut aussi donner mal au dos, sauf si on tient l'aspirateur à la main (mais à force ça donne mal au dos aussi (et c'est plus difficile pour la fée du logis à l'autre bout du tuyau d'aspirateur (ben oui quoi, vous n'allez pas allumer l'aspi juste pour vous sêcher les cheveux quand même .... ce ne serait pas écolo)))

 

Voyez plutôt :

photo-3-copie-1.JPG

(*) en fait c'est moi qui ai tout aspiré, elle a juste fignolé en aspirant les cheveux que je perds partout même après aspirage

Repost 0
Published by Blabala - dans Ecolo-rigolo
commenter cet article

Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives