Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 19:42

Plein de gens s'étonnent, s'extasient ou sont impressionnés de savoir que j'ai trois enfants. Cela va d'un étudiant étranger qui a décrété une règle (basée sur un échantillon représentatif de 3 de ses profs) que les français ont 3 enfants... et des lunettes, à ceux dont le regard s'attriste un peu de savoir que j'ai trois filles(*) et qui cherchent ce qu'ils pourraient dire de positif(**) sur cette situation clairement catastrophique.

Oui il faut le reconnaître changer les couches n'est pas mon truc(***), les colères non plus, la jalousie pas plus, et le fait d'expliquer 10-100-1000 fois que non-ce-n'est-pas-parce-qu'untel-a-eu-le-livre-de-la-petite-sirène-que-du-coup-Ali-Baba-est-"nul" me saoule franchement. Les sansenfantsetfiersdel'être sauteraient sur l'occasion pour me dire que je l'ai bien cherché. Avoir un enfant passe encore, on ne sait pas ce qu'on risque, c'est excusable, mais deux, puis trois, c'est vraiment de ma faute.

Oui, je râle, oui je me fatigue, oui je me fais réveiller le matin, mais il y a aussi des jours comme ça.

Comme quoi ?

Comme aujourd'hui. Aujourd'hui est un double grand jour : d'une ma Crème fête ses 6 ans, avec ses lunettes encore en rodage, son sourire enjôleur (n'est-ce pas Vincent, Victor, Martin ?) et ses bientôt deux dents tombées(*v). Elle est extra fière, même qu'elle va aller chez Disney avec sa mamie pour fêter ça(v), même que son âge ne tient plus sur les doigts d'une main, même que la joie la fait sauter en tous sens et pousser des cris stridents. Même qu'elle a fêté son anniv avec des copains, même qu'elle a reçu de quoi faire des bracelets Reine des Neiges, même qu'elle en a offert un de ces cadeaux-tout-neufs à sa grande soeur(v*) pour qu'elle aussi ait un beau bracelet.

Et d'autre part il y a la demande, chuchotée par Bulle dans l'oreille de son papa, puis dans la mienne. Elle avait l'air un peu anxieux, comme si on pouvait lui refuser ça mais que ça lui tenait à coeur. Qu'a-t-elle demandé ? Dormir plus tard ? Non. Regarder la télé ? Non (la quoi ?). Avoir un bonbon ? Non plus. Elle a demandé si, avec les tout premiers sous à elle qui reçoit de l'argent de poche depuis un mois, elle pouvait... offrir un cadeau d'anniversaire à sa soeur.

Elle s'est bien acheté un carnet secret, une fois, avec les sous de ses dents de lait, mais la première dépense avec ses sous de grande n'est pas pour elle, elle est pour sa soeur, pour le stylo quatre couleurs rose, violet, turquoise et vert clair qui lui faisait tant envie chez le marchand.

Et ça, il n'y a pas à dire, ça me retourne totalement.

D'un coup j'oublie Ali Baba, les poussages, cris et autres protestations pour ne pas prendre sa douche/faire ses devoirs/jouer du piano. Non, je suis juste gonflée d'amour pour mes filles, pour nos filles à qui, en fin de compte, à force d'amour d'effort et d'exemple nous avons réussi à faire passer des valeurs qui nous tiennent vraiment à coeur.

(*) et "comprennent" du coup que si j'ai trois enfants c'est "forcément" parce que je "tentais le garçon"

(**) comme par exemple "ben ça va te coûter cher en Tampax"

(***) ce que je n'ai pas fait depuis 170 jours, youpiiii

(*v) ce qui nous vaut la joie de devoir regarder au moins 2 fois par jour l'avancée de la chose et nous extasier presque honnêtement sur combien la dent bouge

(v) c'est sympa une maman Tornade qui prend les corvées à notre place

(v*) mais le bleu, hein, il ne faut pas pousser quand même !

===================================

Ajout après coup et remise du cadeau à la grande de 6 ans :
J'avais peur que ce soit en rupture de stock, mais il y avait le choix dans le magasin. 4 modèles différents, et Bulle a pris le plus cher, celui à plus de 3 semaines d'argent de poche, avec une breloque en forme de coeur accrochée dessus.
La réaction de sa soeur ? C'est le stylo dont elle rêvait. Du coup Crème voulait faire un câlin et un bisou à sa grande soeur, qui a fini par accepter une caresse, parce que offrir un cadeau d'accord, mais les bisous ou les câlins, ce n'est pas son truc.

Repost 0
Published by Blabala - dans Bulle Crème
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 14:13

Oui bon j'ai presque une semaine de retard, mais du coup c'est l'artiste en personne qui a pu déterminer le nombre de points de chacune (oui, que des participantes cette fois-ci).

J'ai une terrible nouvelle à vous annoncer : Magali n'a pas gagné !

Oui bon le suspense j'imagine est insoutenable, alors voici les résultats :

  • Première avec 10 bonnes réponses, et qui du coup peut choisir des dessins ...

Manue.

  • Deuxième place remarquable avec 30 ans d'écart avec la gagnante, et juste un petit point de moins

Miss Papote (qui a bien fait de ne pas copier sur sa maman)

  • Troisième place très honorable, 8 points pour

Magali

  • Quatrièmes ex-aequo,

la Pestouille et Rhalala

  • Sixième et doyenne de la compétition avec plus de 30 ans d'écart avec toutes les autres participantes, également première dans la catégorie internationale,

Boma

  • septième et lâchée par la technologie qui ne lui a pas permis de voir tous les dessins

​​Virginie D G

Pour les réponses, voici ce qui était attendu .

  1. Prison
  2. Marchand de fruits/légumes, ou primeur ou maraicher (mais pas épicerie)
  3. Cabinet de vétérinaire
  4. Cour de récréation(*)
  5. Piscine
  6. Aquarium
  7. Château (fort)
  8. Musée
  9. Restaurant (**)
  10. Hôpital
  11. Fête foraine (à gauche la pêche aux canards, qui a été acceptée, et à droite la chenille)

Du coup pour avoir été la seule à trouver le musée en 8, Miss Papote gagne un prix spécial du jury et pourra choisir un ensemble de dessins après Manue.

Le choix est donc à faire entre 1,2,3,4 ou 5,6,7,8 ou 9,10,11. Manue c'est à toi !

(*) la chef m'a reprise pare que j'avais écrit récré. Ca ne rigole pas ici.

(**) non mais je n'ai pas des verres, des assiettes et des couverts sur mon bureau, je travaille môa.

Repost 0
Published by Blabala - dans Bulle Concours
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 16:51

Sur une demande motivée et motivante de mamzelle Bulle, voici un nouveau concours sur ce blog. Le thème de cette nouvelle édition est "les lieux". Donc par exemple vous pouvez me dire "une église" mais pas "un coiffeur" (*). Il y a ci-dessous 11 dessins, nous avons essayé de trouver quelques idées difficiles pour ne pas que tout le monde trouve tout du premier coup(**). Les règles :

  • celui ou celle qui a le plus de bonnes réponses gagne.
  • en cas d'égalité la/le premier(e) qui a répondu gagne
  • si votre réponse n'est pas exactement la solution attendue c'est Bulle qui décide si ça compte
  • à la fin Magali euh la/le gagnant(e) recevra une des planches de dessins (à choisir parmi 1 à 4, 5 à 8 ou 9 à 11).
  • les résultats du concours seront révélés dans une semaine(***) . Vous avez donc 7 jours pour participer.
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?
Concours : où est-ce ?

(*) qui jusqu'à preuve du contraire n'est pas un lieu mais une personne.

(**) pour Magali on ne peut rien faire, je vous souhaite juste de jouer avant elle

(***) si nous ne sommes pas trop occupés à embêter Flamme, Boycocotte, Miniflamme et Terrible Two.

Repost 0
Published by Blabala - dans Bulle Concours
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:05

... l'adolescence n'attend point le nombre des années.

Bon oui je sais j'ai une deuzan à la maison. Il fallait que je m'y attende. Je profite donc de colères régulières pour des motifs cruciaux comme le fait que je lui donne les mauvais chaussons(*).

Un tel crime mérite une démonstration de mécontentement exemplaire. S'étaler par terre sur le ventre, gesticuler les bras en tous sens pour faire valdinguer les chaussons avec panache, hurler pour bien faire comprendre au reste de la famille qu'on a une mère affreuse, puis faire croire qu'on est calmée, descendre (**) dans les bras de sa mère vaguement calme pour pouvoir arriver à table, envoyer valdinguer sa bavette et son assiette(***) avant de se faire réprimer et priver de son droit de casser les oreilles à tout le monde pour se faire envoyer dans une autre pièce le temps de vider ses cordes vocales.

La vie d'une deuzan est bien triste, ma bonne dame.

Mais il faut savoir que si on parle de "terrible two", c'est juste pour rassurer les parents et leur faire croire que ça va passer. Parce que en fait... non. Enfin pas chez tout le monde. Chaque enfant est un ado en puissance, et voici quelques citations de ces demoiselles pour l'illustrer.

D'abord le format Crème, 5 ans, qui croit que le monde tourne autour d'elle.

  • "J'ai envie donc toi tu fais. C'est ça la vie !"
  • "T'es pas méchante mais t'es quand même terrrrible"
  • "Tu t'appelles horrible !"
  • "Je veux plus que tu me touches, jamais !"

Et évidemment en tant que mère horrible je les note et je lui fais remarquer, une fois la colère retombée, ce qu'elle me dit, pour m'entendre répondre que ce n'est pas vrai, elle n'a pas dit ça.

Et pour finir une de mes préférées, de Bulle cette fois. Je ne sais plus ce que j'avais fait, mais sans doute un truc affreux, genre lui dire que ce soir elle devait prendre une douche ET se laver les cheveux.

"Sur la liste de qui est la plus gentille, je vais te barrer !"

Là je dois dire que j'ai craqué. Même pas essayé de me cacher, j'ai éclaté de rire. Et la demoiselle a fini par se rendre compte du ridicule que je trouvais à la situation et, je ne sais si sa colère était retombée ou si juste elle ne voulait pas être la seule à ne pas trouver ça drôle, elle s'est mise à rire aussi.

Et dire que ce n'est qu'un avant goût, que je suis partie pour avoir trois adolescentes. On n'est pas rendus !

(*) qu'on ne me condamne pas tout de suite, je ne lui ai pas imposé de les mettre, c'est juste qu'on cherchait des chaussons et je lui ai donné ceux-là, les mauvais, ceux qui ne sont pas informes et pas trop grands pour elle. Un comble !

(**) pieds nus bien sûr

(***) en plastique heureusement, les parents n'en sont pas à leur première deuzan

Repost 0
Published by Blabala - dans Bulle Crème Plume
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 20:37

Fuyez nous, ou vous êtes perdus ! Voilà comment j'aurais aussi pu intituler ce billet.

Pourquoi ? Nous avons attrapé le virus. Lequel me direz-vous ? Non, pas la lecture ni Candy Crush, ça c'était perdu depuis longtemps. Non, nous avons attrapé un autre virus. Rien que son nom fait peur : 2048.

Qu'est-ce que 2048 ? Jusqu'en février 2014 c'était une puissance de 2, et même 2 puissance 11 pour être précis. Ca n'intéressait pas grand monde à part les informaticiens.
Et depuis ? Depuis un gars de 19 ans a décidé qu'il serait sympa de faire perdre leur temps, leurs amis et leur vie sociale au plus grand nombre de personnes possible. Du coup il a créé un jeu tout bête, un jeu où on déplace des carrés de couleur dans une grille, et quand deux carrés de même valeur se rencontrent ils fusionnent et prennent une valeur deux fois plus grande. Et pour gagner il faut partir de tuiles à la valeur 2, pour atteindre le Graal : une tuile de valeur 2048 ! Ca a l'air bête ? fastoche ? ennuyeux ? Allez donc le dire aux gens qui ont joué des dizaines de millions de parties à ce jeu.

Il faut l'avouer, j'ai été la première de la famille à succomber. En plus je n'y arrivais pas, et les rares autour de moi qui avaient réussi s'amusaient à crâner sur internet. J'ai feint l'indifférence mais le jeu ne s'y est pas trompé, il m'a eue. Si on rajoute là-dessus le fait qu'un copain, Flamme pour ne pas le citer, nous en a reparlé, histoire de montrer que ce jeu était trop facile pour lui et qu'il gagnait à chaque fois(*). Lux a voulu essayer, comme ça, une fois, par curiosité. Et puis, d'une fois de temps en temps il a fini par m'emprunter mon téléphone, et lorsque j'ai osé gagner, il a fini par l'installer sur son téléphone, parce que quand même il ne fallait pas que je sois la seule à y arriver(**).

Jusque là ça allait, une addiction partagée entre adultes consentants. Oui sauf que forcément ça s'est vu et que Bulle a voulu le tester. On s'est dit que ça n'engageait à rien, et qu'elle allait se lasser, mais non, le pouvoir d'addiction atteint aussi les sizans. La demoiselle a bien compris le principe, s'est prise au jeu et a même réussi à aller assez loin, bien concentrée.

Pour notre défense, on pouvait se dire avec juste un peu de mauvaise foi qu'elle révisait ses doubles, et que c'était une façon de faire ses devoirs pour la rentrée. Non ?

Là-dessus est arrivée... Crème. Jalousie fraternelle aidant, elle a bien évidemment voulu tester. Seulement c'était fait avec le style Crème, à savoir qu'elle regardait à peine l'écran, agitait son doigt dans tous les sens sur en poussant de petits gloussement d'excitation... et ça marchait. Elle a fini par faire plus de 3000 points à sa première partie. Et oui c'est beaucoup, surtout pour une surexcitée aléatoire.

Et le duo de soeurs s'est mis à l'oeuvre :

- Bulle pestant quand sa soeur loupait des trucs évidents, essayant en vain de la calmer parce que là il y avait un truc à faire, mais n'ayant pas le temps de finir sa phrase que sa soeur avait déjà fait trois mouvements entre temps, et perdant un peu patience.

- Crème, finissant par comprendre les règles du jeu en regardant jouer sa soeur et du coup en ayant le temps de se poser des question, agitant le doigt devant un carré rouge en disant "celui-là", parce que bien sûr, à 4 ans 1/2, 16 ou 64 elle ne sait pas le lire :o)

Sous l'excuse que ça faisait réfléchir j'ai même installé le jeu sur notre tablette et laissé les filles se battre pour l'utiliser en me laissant mon téléphone (gnark gnark).

Enfin bref, la seule encore préservée est Plume, pour qui un téléphone portable est une chose qui a deux utilités : être rapporté à son propriétaire pour avoir des félicitations, ou le laisser tomber en chemin. Du coup dans le doute on ne le lui laisse pas toucher, et elle a pour le moment échappé au virus. Je dis pour le moment, parce que la façon frénétique de Crème de jouer pourrait franchement lui plaire et je n'exclus pas que ce soit le sujet d'une de ses prochaines colères(***).

(*) mais bon, il m'a quand-même donné des conseils précieux alors je ne vais pas trop l'enfoncer (quoique, en préparant ce billet j'ai retrouvé ces précieux conseils sur... Wikipedia, et ils ont l'air assez connus)

(**) et d'ailleurs, profitant de mon expérience et de mes conseils avisés, évidemment, il y est arrivé en beauuuuucoup moins de parties que moi.

(***) aussi fréquentes qu'intenses et brèves (heureusement).

Repost 0
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 09:23

Aujourd'hui je suis arrivée en examen, avec un grand sourire, en disant bonjour aux étudiants. Oui sauf qu'au dessus de ce grand sourire il y avait quelques cernes.

Retour deux jours en arrière. De retour de week-end, et pour la première fois depuis des mois, notre Bulle dit ne pas se sentir bien en voiture.

A peine 1/4 d'h de route et elle veut s'arrêter. Comme on n'a pas super envie de la voir repeindre la voiture (elle l'a déjà fait, plusieurs fois, y compris le jour de son inauguration (*)), on obtempère. La demoiselle veut marcher, OK, et de l'eau. Oui sauf que comme c'était un peu urgent on s'est arrêté à la première aire toute moisie que l'on a trouvé. Et si elle ne se sent pas très bien je doute que de l'eau servie dans un robinet d'une propreté douteuse puisse l'aider. On repart donc. S'ensuit un trajet un ch'tit peu stressant où la demoiselle au choix dit qu'elle ne va pas bien ou arrête totalement de me répondre genre endormie les yeux ouverts.

La soirée se passe plutôt bien jusqu'à ce que l'on entende notre Bulle pleurer/appeler depuis son lit. J'arrive juste pour la voir, allongée sur le dos, rendre son dîner qui s'élève dans les airs tel un geyser à grumeaux, puis lui retombe en flaque en plein dans le visage(**). Miam.

Lux est appelé à la rescousse, il gère le lit et je gère la demoiselle, en pleine forme, qui me raconte sa vie pendant que j'essaie d'enlever tous les morceaux (***) de trucs de sa chevelure. Positivons. Apparemment elle va mieux. C'est déjà ça. Et puis c'est arrivé avant qu'on se couche. Ca aurait pu être à 3h du matin.

Le lendemain pas d'appel. On a bien entendu quelqu'un tousser/pleurer un instant, mais ça s'est arrêté de suite. On n'a même pas eu le temps d'identifier la source du bruit(*v). Sauf que quand Lux monte se coucher, il redescend de suite. "On a un problème." Le problème se sent dès la troisième marche de l'escalier. Quelques marches plus haut je découvre la situation : non seulement elle a encore été malade, mais... elle ne s'est même pas réveillée (v) !!! Re-répartition des tâches, re-décrassage des cheveux, pendant qu'elle m'explique, toute désolée, qu'elle ne s'en est même pas rendu compte. Pauvre puce...

Ce coup-ci je finis la nuit dans sa chambre. Le coup de "je ne me réveille même pas" ça me stresse un peu tout de même. Mais bon, positivons : ça aurait pu arriver à 3h du mat', et si elle ne s'est pas réveillée c'est bien qu'elle n'a pas eu trop mal. Et puis du coup j'ai gagné le droit de l'accompagner aux toilettes 3 fois entre 5 et 6h du matin, tout en lui expliquant que non je n'étais pas disposée à papoter, que ce n'était pas le matin mais la nuit et que, oui, je voulais dormir.

Le matin finit par arriver pour apprendre que non, mettre un peignoir pour se tenir chaud au ventre ça fait "grand-mère"(v*) et que donc du coup elle n'allait pas le faire.

Et pour faciliter les choses j'ai deux filles à table. Une qui veut rester à la maison, une qui veut aller à l'école. Manque de bol ce n'est pas la bonne. Ce serait trop simple. Mais bon, positivons : je suis à l'heure pour mon examen, et il y a même un rayon de soleil. Que demander de plus (v**)?

Donc oui, ce matin en disant bonjour à mes étudiants, j'avais un peu de cernes sous les yeux. Faites des enfants. Que du bonheur qu'ils disaient.

(*) l'inauguration de la voiture, pas de Bulle.

(**) note importante : ne jamais vomir allongé sur le dos

(***) note importante 2 : insister pour qu'elle mâche mieux ses aliments, ou bien lui raser la tête, au choix.

(*v) cela dit j'ai progressé, c'était vraiment un de mes enfants, pas un chien ni un corbeau dehors !

(v) c'est ce qui s'appelle avoir le sommeil lourd. Ca lui vient de sa marraine

(v*) et pan dans mes cheveux blancs !

(v**) non ce n'est pas une vraie question

Repost 0
Published by Blabala - dans Bulle
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 21:12

Ce soir chez nous c'était animé.

Il y avait une princesse indienne et deux princesses roses.

On a essayé de me faire porter un chapeau (de fée, vert, avec des rubans). J'ai décliné.

Plume s'est approchée du chapeau avec un air de prédatrice, j'ai mis le chapeau.

Elle a essayé de me le piquer. Je me suis battue pour garder un chapeau de fée sur la tête.

J'ai maquillé 6 yeux.

J'ai maquillé trois bouches.

J'ai re-maquillé une bouche pour mettre du gloss qui brille.

J'ai vernis 10 doigts taille 6 ans.

J'ai encore vernis 10 doigts taille 6 ans.

J'ai vernis 10 doigts taille 4 ans 1/2.

Je me suis dit qu'après tout c'était moi la femme de la maison.`

J'ai vernis 10 doigts taille 36 ans.

Je me suis extasiée devant une pile de 12 cubes, puis une pile de 15 cubes puis une pile de 10 cubes puis une pile de 16 cubes.

Lux a appelé tout le monde pour le dîner. Je lui en ai été très reconnaissante.

J'ai demandé aux princesses d'ôter leurs robes pour le dîner. Elles ont refusé. J'ai demandé aux princesses de relever leurs manches et de se protéger. Les princesses ont mis des bavettes (de princesse) pour ne pas salir leurs robes.

On a lu le paquet de fromage râpé à table. On m'a expliqué que 10 plus 10 ça fait 20, et que d'ailleurs elle le savait depuis ses 3 ans 1/2.

Une princesse s'est mise en chemise de nuit de princesse. Une deuxième princesse a fait pareil. La troisième nous a expliqué que c'était la seule chemise de nuit à sa taille alors on allait dire que c'était une chemise de nuit de princesse.

Les princesse se sont lavé les dents.

La petite princesse nous a expliqué que c'était la seule chemise de nuit à sa taille alors on allait dire que c'était une chemise de nuit de princesse.

J'ai pris une princesse sur mes genoux, une à ma droite, une à ma gauche. J'ai lu une histoire de princesse. Ca leur a plu. J'ai lu une deuxième histoire de princesses. Ca leur a plu. J'ai dit qu'il était l'heure de dormir.

La petite princesse nous a expliqué que c'était la seule chemise de nuit à sa taille alors on allait dire que c'était une chemise de nuit de princesse.

J'ai fait tout plein de bisous, écouté tout plein de belles choses de leur journée.

J'ai laissé papoter les princesses.

J'ai dit qu'il était l'heure de dormir. Ca a continué à glousser.

J'ai dit qu'il fallait se taire. Ca s'est mis à chuchoter.

J'ai redit qu'il fallait se taire. Ca a chuchoté moins fort.

J'ai redit deux ou trois fois que là ça suffisait. Je n'ai plus rien entendu.

Je suis redescendue. Je me suis vautrée dans le canapé.

Bref, ce soir chez nous c'était soirée princesses.

Repost 0
Published by Blabala - dans Famille Bulle Crème
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 10:53

Magali (la première avec le plus grand nombre de points)

… et Lucie P. qui a eu autant de points mais qui avec des 31 ans de moins mérite d'avoir gagné aussi.

Bravo à vous deux, vous avez gagné un dessin à choisir dans la série, qui sera accompagné d'une autre princesse surprise dessinée par soit la marraine de Bulle soit moi, et coloriée par Bulle.

Il vous reste juste à choisir votre cadeau :o)

Et sinon ces dames (il n'y a plus de demoiselles, on m'a dit) ont trouvé et les dessinatrices et les princesses pour tous les dessins, sauf le dernier.

Il y avait, dans l'ordre :

- Jasmine (la copine d'Aladin) par Bulle,

- Blanche Neige par Bulle

- Ariel par Crème

- Cendrillon par Bulle

- Belle par Crème

- Aurore par Bulle

- Tiana par Bulle (ne me demandez pas qui c'est, je n'en ai aucune idée)

- Raiponce par Crème

Mais il reste encore une question en suspens : qui Crème a-t-elle bien pu représenter dans son premier dessin (qui figurait en dernier) ? Personne n'a trouvé. Avez-vous une autre idée ?

Un "indice" : personnellement je crois que ce serait la dernière des princesses que j'aurais proposée, vu le dessin.

Sinon le classement est :

16 points : Magali, Lucie P. et Pôti(*)

14 points : Maman Rigole et Gwenn

13 points : Boma

10 points : Nat

8 points : Virginie

Et avec une participation partielle : Bé (4 points), Rhalala (2 points) et Boycocotte (1 point)

Bravo à toutes (sauf si Bé est un homme) !!!

(*) qui a tout trouvé mais est arrivée trop tard

Repost 0
Published by Blabala - dans Bulle Crème Concours
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 00:03

Une petite ballade en famille en centre ville, qui se termine comme souvent à la Pépinière. Seulement ce jour-là à la Pep' il y a une fête foraine. Les filles veulent y aller, on veut rentrer bientôt, alors le compromis est trouvé : une activité chacune et on rentre.

Crème choisit le trampoline, Bulle l'attraction pleine de tapis roulants et de trucs divers et variés qui t'empêchent d'avancer correctement. Cette fois je ne suis pas enceinte, je n'ai pas de bébé accroché sur mon dos, je dis donc à Lux que ce coup-ci c'est moi qui y vais(*). Ca commence gentiment : deux pieds qui n'avancent pas à la même vitesse, un plateau tournant où Bulle fait un tour gratuit car elle ne chope pas la sortie du premier coup, un parcours au-dessus de l'eau où elle ne tombe même pas, bref, la classe.

Et là ça se corse : l'escalier foudingue : le pied gauche monte pendant que le pied droit descend, les marches sont trop hautes, bref ma Bulle hésite. Du coup je la tiens, l'aide à monter, puis me lance dans le machin. Et autant toute seule en ne pensant qu'à ça c'est assez facile de se synchroniser. Mais avec une Bulle sur le point de tomber, je ne fais plus gaffe à mes pieds. Je monte un pied sur une nouvelle marche mais sans transférer mon poids dessus. Erreur. Ce pied se met à monter, je cramponne ma Bulle… et me retrouve à faire une fente un peu trop accentuée à mon goût. Du coup non seulement j'ai l'air nouille mais je subis l'affront ultime : le forain en charge de cette attraction arrête l'escalier. La honte. Nous finissons le parcours presque sans encombres, Bulle manque juste d'un cheveu de trébucher et de partir la tête la première dans un des toboggans, mais au final on s'en sort bien.

Je sors confiante, l'air de rien, mais c'est sans compter sur Lux. Le rat pourri(**) qu'il est n'est pas parti directement pour le trampoline, nooooon. Il est bien discrètement resté devant notre attraction histoire de me voir me ridiculiser dans l'escalier, et de ne pas manquer me le faire remarquer quand je le rejoins. Il me dit donc qu'il m'a vue galérer dans le fameux escalier. Je lui réponds qu'heureusement, il n'a pas tout vu, et du coup le reste des visiteurs de la fête foraine non plus.

En fait, suite à une mésaventure que je vous ai déjà racontée, je suis en pénurie de pantalons. Du coup j'ai deux jeans. Un qui va bien et dans lequel je rentre presque sans effort une fois lavé, et l'autre qui mériterait un remplaçant, qui est fort usé par endroits(***). Et devinez lequel je portais ce soir-là ? Vous avez trouvé ? Le jean "dentelle"! Du coup il a moyennement apprécié l'épisode de l'escalier, et s'est déchiré sur une bonne quinzaine de centimètres, à l'arrière de la cuisse, juste en dessous des fesses. Du coup j'ai, en gardant l'air souriant et détaché, fini le parcours en tirant sur mon manteau, et descendu les toboggans sur une fesse pour ne pas me brûler la peau contre le bois.

J'ai la classe ou non ?

(*) mais je pique quand même ses sous pour payer la place ;o)

(**) expression déposée. Contrairement aux apparences c'est un terme critique mais affectueux.

(***) non je ne suis ni trop fauchée ni trop radine pour me racheter un jean, c'est juste que juste quand j'ai trouvé un modèle de jean qui m'allait, le fabricant a arrêté de le produire. Qui a dit poissarde ?

Repost 0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 21:41

Cela faisait longtemps, mais voici le retour de la revanche des concours de dessin. Le thème du jour est : "les princesses". Pour ce faire Bulle et Crème (oui Plume attend un peu pour se joindre à l'équipe) ont uni leurs forces et se sont partagé le travail.

Voici donc 8 princesses à reconnaître. Les règles, établies par Bulle, sont les suivantes : pour chaque princesse vous pouvez gagner deux points : un si vous devinez qui l'a dessinée, et un si vous devinez quelle princesse est dessinée. Le gagnant peut choisir un des dessins.

Princesse 1

Princesse 1

Princesse 2

Princesse 2

Princesse 3

Princesse 3

Princesse 4

Princesse 4

Princesse 5

Princesse 5

Princesse 6

Princesse 6

Princesse 7

Princesse 7

Princesse 8

Princesse 8

Et si vous avez une nouvelle idée de thème pour un prochain concours de dessin, n'hésitez pas. Les filles ont été ravies de dessiner pour vous.

Allez, pour finir et pour départager les éventuels ex-aequos, voici une première princesse, dessinée par Crème il y a quelque temps et qui m'a donné l'idée de ce concours. La reconnaître sera nettement plus difficile, et du coup je vous donne un indice : c'est la même qu'une des 8 ci-dessus.

Princesse 9

Princesse 9

Repost 0
Published by Blabala - dans Bulle Crème Concours
commenter cet article

Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives