Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 20:08

Aujourd'hui nous sommes retournés donner une chance au horse ball. Histoire de conjurer la météo, j'ai emporté mon parapluie, sous un ciel tout bleu mais avec des prévisions pessimistes : rares averses le matin, risques d'orages l'après-midi et orages en soirée.

Sur le programme le début de la journée était à 10h. On arrive et personne sur le terrain. Bien sûr Lux a des doutes sur mon souvenir des horaires du programme mais après re-vérification oui c'était bien écrit 10h. Du coup nous avons pu observer la dernière équipe qui passait devant chez le vétérinaire : prise de quelque chose avec une machine posée contre le cou du cheval (température ? battements cardiaques ? tension ? aucune idée) puis le cheval qui court à côté de son cavalier sous le regard des gens de l'organisation. Forcément ça a généré plein de questions des files auxquelles je ne savais pas répondre : pourquoi ils courent ? C'est quoi la machine ? etc.

Premier match, amical, catégorie moustiques(*), sur des poneys, mais toujours avec les "buts" de grands à peu près impossibles à atteindre par des petits d'homme sur des mini chevaux. Score final 1-0 et une cavalière éjectée par son poney qui a trouvé que l'option rodéo c'était plus rigolo. Pour ce qui est du ramassage de balle par terre à part un petit garçon qui maîtrisait ça super bien il y avait quelques ratés, et pour ce qui est de l'arrachage, on voyait souvent deux furies cramponnées à la même balle et se tirant l'une l'autre.

Deuxième match élite féminine. Alors là ça ne rigolait plus, et quand j'oubliais d'avoir peur pour elles j'étais vraiment impressionnée. C'étaient des tirs tendus en plein galop et dans le mille. Une des équipes était rose et Crème était aux anges (**). Les passes, étant données les circonstances, étaient vraiment bien assurées et ça bougeait beaucoup. Troisième match, et Nancy entraît en scène. Derrière nous des supporters ont sorti la corne de brume et la banderole, et du coup c'était bien animé, surtout que ce match opposait les premières aux deuxièmes du championnat, et que le suspense a été terrible : 7-8 pour les visiteuses. Tout s'est bien passé sauf pour une mini-supportrice blonde qui n'en démordait pas : elle elle ne voulait pas encourager les "marrons" mais les "roses" et d'ailleurs elles étaient où les roses ? "Ze veux les roooooses".

Bilan des règles ? Un mélange de basket ball (pour le but en hauteur), de handball (pour les passes et les tirs tendus) et de rubgy (contacts et arrachage de balle autorisés, lancers en touche avec deux cavaliers dans l'alignement). Une belle salade mais qui a l'air de fonctionner.

Avec tout ça il était l'heure de manger et nous sommes restés manger sur place. C'est là que ma psychorigidité en a pris un grand coup : les filles se sont partagé un américain-jambon braisé = une mitraillette (en Belgique) : demie-baguette avec tomates, jambon braisé et frites, mais sans salade, je voyais déjà le caprice arriver. Il était trop tard pour rentrer cuisiner et j'ai dû m'asseoir sur mes principes, même si ça fait mal. Oui parce que chez nous un repas comprend un fruit et une dose conséquente de légumes, pas 2 pauvres tranches de tomates qui se battent en duel. Bon on ne se refait pas, j'ai zappé la sauce pour les filles et refusé de prendre le dessert sur place, pour rentrer manger un fruit à la maison. Faut pas pousser mémé dans les orties tout de même.

Bon cela m'a tout de même permis de voir Lux aromatiser sa bière avec un bout de steak haché(***) puis le repêcher une fois qu'il avait bien infusé, non sans lui dire que s'il voulait de la bière aromatisée il pouvait demander du sirop dedans, c'était tout de même plus standard que le steak(****) et on avait les moyens de se l'offrir.

Après un domptage pour la sieste (presque 2h pour que Crème s'endorme) nous sommes allés prendre le goûter : une glace revendiquée par Bulle. Et deuxième coup pour mon côté psychorigide.

Mais bon là ça va mieux. On a dîné. Au menu ? Tomates mozzarella, suivies… d'une soupe aux courgettes, laitage et fruits. Vous croyez que ma situation psychologique est grave ? Je devrais consulter ? En tout cas je vais m'endormir la conscience légumesque tranquille.

(*) je n'invente pas, ce sont les moins de 8 ans

(**) moi qui croyait n'avoir qu'une fille "rose" à savoir Bulle j'ai été déprimée sur le coup.

(***) c'est très rigolo, ça fait tout plein de bulles

(****) mais après tout qui suis-je pour juger, c'est peut-être une spécialité luxembourgeoise ;o)

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala - dans Famille
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives