Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 20:41

Départ en vacances, après un été à Nancy-plage. Certes un jardin est sympa, mais tout de même une semaine à prendre l'air ailleurs si on peut ça fait du bien.

Bon vues les circonstances et le petit asticot piailleur qui a rejoint la famille récemment, nous avons choisi de partir en vacances le plus tard possible. La rentrée étant le 3 septembre, nous calons nos vacances juste avant, avec un retour prévu le 2 septembre. Ça nous fait une demie-journée pour se remettre du voyage, défaire les bagages, chasser un peu de nourriture pour ne pas mourir de faim et prendre un peu de repos pour affronter la journée suivante. Bon, ça c'est décidé, reste à passer à la réalisation.

Nous partons donc en famille, à 5, avec tous les b agages pour une semaine et pour tout le monde. Jusque là c'est jouable. On part sur la côte atlantique. Jouable, mais un peu long. En fait on ne reste pas sur la côte, on va sur une île, l'"île d'Oeil". Un peu plus long donc. Et pour l'île d'Oeil pas de pont, un bateau. Jouable mais galère avec la voiture. Ah, je ne vous l'ai pas dit ? On part sans voiture. Le voyage consiste donc en un peu de marche à pieds avec bagages, de tram, de TGV, de métro, de TGV, de bus, de bateau puis de taxi(*), le tout avec une puis deux filles ayant le mal des transports. Perspective très réjouissante. 

Premier TGV, tout va bien. Histoire d'occuper un peu les filles Lux a l'habitude de les emmener au bar en les appâtant avec le petit chocolat offert avec son café. Ce coup-ci il emmène Crème et lui offre un chocolat chaud. Tout se passe idéalement. Elle en renverse, bien sûr, mais par terre, rien sur elle. Lux se sentant en veine avec un début de journée si positif a réitéré dans le deuxième train, avec les deux filles(**). Oui seulement le truc des "jours de chance" c'est franchement nul. Les probabilités le disent d'ailleurs. Et sur ce coup-là elles avaient raison. Si tu as échappé de justesse à un accident avec une fille armée d'un chocolat chaud, ne retente pas l'expérience avec deux filles armées de deux chocolats chauds. Mais Lux n'aime pas les proverbes rétroactifs. Tant pis. Un verre de chocolat, deux petites filles maladroites, quelques cahots du train(***), et je vois revenir une petite fille sautillante, l'autre désespérée, avec une jupe couleur anis chocolaté et ne voulant pas abandonner la tenue coordonnée avec sa soeur avant de retrouver nos amis. Et derrière elle, l'air un peu déconfit et grognon, il y avait Lux, portant un pantacourt bicolore : une jambe beige, l'autre marron. Et le plus drôle ? La jambe repeinte, c'était bien sûr celle dans la poche de laquelle se trouvait le portefeuille de monsieur Lux.

Monsieur, après m'avoir déposé les filles et déchocolaté l'une d'elles, est donc parti nettoyer son pantacourt avant de revenir, avec un faux air de grave incontinent(*v), de traverser tout le wagon en quête d'un sèche mains en état de fonctionnement histoire de passer un peu plus inaperçu. 

Mais bon, tout s'est bien passé, aucun enfant malade malgré le challenge. Voyons le côté positif(v) !

(*) pour la dernière partie je suis désolée si ça fait petit joueur, ce n'est pas qu'après tout ça nous étions fatigués, c'est juste qu'au bateau nous avons été rejoints par un autre troupeau : Boycocotte, Flamme, MiniFlamme et Terrible Two. Non, le fait d'abaisser à 2 ans 1/2 l'âge du plus jeune des marcheurs n'était toujours pas une raison suffisante, mais le nouveau troupeau contenait un mouton boiteux, ayant chopé une tendinite en faisant croire qu'il était sportif et pouvait enchaîner les joggings. La grande classe.

(**) oui bon je sais, nous avons trois filles maintenant mais étant donné que pour la troisième ses compétences sont plus du niveau de loucher en regardant le plafond ou faire des sourires dans son sommeil, je crois que dans le contexte on voit de qui je parle.

(***) ou pas d'ailleurs, il paraît que c'était très calme à ce moment là... la petite fille maladroite a suffi.

(*v) d'ailleurs ça m'a rappelé un souvenir de voyage en train, cinq ans plus tôt, avec moi dans le rôle de la fausse incontinente. Un mauvais souvenir.

(v) enfin pour moi c'est facile à dire, personne n'a repeint mon pantalon, enfin pas cette fois ;o)

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala - dans Vacances
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives