Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 20:27

Je vous ai dit plusieurs fois que j'avais des racines auvergnates, une région où pas mal de monde avait l'habitude, pour éviter de dépenser l'argent qu'il n'avaient pas(*), de ne rien laisser perdre. Ca devait en fait être le cas partout avant l'ère du tout jetable, mais il y a des coins où cette habitude est restée.

Je tiens donc ces racines d'un monsieur avec qui je partage la moitié de mon patrimoine génétique, mais que je ne nommerai pas pour préserver son anonymat. Si on suppose que la dame avec qui je partage l'autre moitié de mon patrimoine n'a pas de racines auvergnates, ou si peu, on en déduit que chez le monsieur, le sang auvergnat y est deux fois plus concentré, ce qui pourrait expliquer bien des choses. Je m'apprête donc à illustrer ce fait sur deux exemples.

Monsieur donc boit beaucoup de café, à la maison comme à l'extérieur. Or à l'extérieur ce café est quasi toujours servi avec une dosette de sucre posée sur la tasse, dosette qui si elle n'est pas utilisée par le client part direct à la poubelle. Monsieur donc trouve ça vraiment du gâchis, surtout au vu de sa consommation de café, et a donc décidé un jour de ne pas laisser faire ce gâchis. Depuis, à chaque fois qu'il prend un café au restau/bar, il prend la sucrette fournie avec et la met dans sa poche. Avec un peu de cahcne il repasse par chez lui avant que la poche ne soit trop déformée (il faut dire qu'elle contient aussi entre 1 et 4 stylos) et vide ce stock. Cette habitude par contre ne plaît pas spécialement à madame qui voit s'amonceler des dosettes de sucre là où monsieur a l'habitude de se déshabiller. Et, pour ne pas qu'un invité tombe malencontreusement nez à nez avec ce trésor de guerre, elle a dû trouver une solution. 

Les jeter ? Noooon. Madame a une fibre écologique bien développée aussi, et du coup il faut récupérer ce sucre… qui va régulièrement se jeter dans le grand bain, également appelé boîte à sucre, et finira fort probablement dans un gâteau. Du coup les stocks ne sont pas si impressionnants, mais un peu quand même(**).

sucrettes.jpg

Et ce qui est bon pour le sucre est aussi bon pour le reste. Et le plus impressionnant chez monsieur c'est le papier. Ca a commencé à son boulot, toutes ces feuilles imprimées d'un seul côté puis jetées une fois le chantier fini, ça ne lui convenait pas. Lesdites feuilles étaient donc récupérées et réutilisées en papier à dessin, en listes de courses et autres brouillons divers et variés. Mais quand la consommation est inférieure à la production, il faut stocker, et ça prend des proportions impressionnantes. La preuve :o)

 

Version à trier :

brouillon1.jpg

 

Version archivée, avec "brouillon" écrit sur toutes les boîtes :

brouillon2.jpg

 

Mais bon, je me moque, mais après l'article sur mon ordinateur je me dis que j'ai de qui tenir, et que je ne sais pas où j'en serai dans une petite trentaine d'années

 

(*) et même certains pour éviter de dépenser l'argent qu'ils avaient

(**) et non pour les incrédules, monsieur ne prend pas une poignée dans le paquet, il récupère juste celle qui est sur le point d'être perdue sur sa sous-tasse

Partager cet article

Repost 0
Published by Blabala - dans Ecolo-rigolo
commenter cet article

commentaires

Synchronie 16/07/2012 08:38

Argh, j'ai fait ça moi aussi quand j'étais étudiante...
Et mine de rien, à raison de 10g par sachet (pour ceux que j'avais en tout cas), on arrive vite à de quoi faire un gâteau!

Blabala 16/07/2012 10:43



Eh oui, ça va vite. Il faut faire plein de gâteaux pour consommer tout ça :o)



Présentation

  • : Adieu Paris, Bonjour Nancy
  • : Un regard neuf sur une nouvelle ville, un nouveau boulot et un nouveau mode de vie (ou presque). Un peu d'humour souvent, de nostalgie parfois, et plein d'histoires à raconter sur notre nouvelle ville, nous, les moustiques enrhumés... et j'en passe.
  • Contact

Recherche

Archives